14 novembre 2018

8h15 - L'interview politique d'Audrey Crespo-Mara
17 novembre : pour Collard, “c’est l’heure de comprendre que les cocus des impôts en ont assez”

Invité d’Europe 1, Gilbert Collard, député du Rassemblement national, a fustigé l’augmentation de la fiscalité sur les carburants.

INTERVIEW

Lui aussi enfilera samedi son gilet jaune. Soutien du mouvement du 17 novembre contre la hausse des taxes sur les carburants, Gilbert Collard, député RN du Gard, estime que l’impôt est devenu beaucoup trop lourd pour les contribuables français. “On a atteint un seuil de supportabilité fiscale qui n’est plus possible. La moindre taxe, le moindre impôt devient irritatif. On est le pays le plus taxé au monde”, a-t-il relevé mercredi, au micro d’Audrey Crespo-Mara sur Europe 1.

Une hausse injustifiée. L’élu affichera son soutien aux automobilistes qui comptent se mobiliser samedi pour organiser une série de blocages, en réaction à l’augmentation de la fiscalité écologique. “C’est l’heure de comprendre pour le gouvernement que les cocus des impôts en ont assez”, explique-t-il, tout en estimant que l’on ne lutte pas efficacement contre la pollution en taxant les usagers. “Je n’aurai pas taxé le gasoil et l’essence”, explique-t-il. “Pourquoi on ne taxe pas Total ? Pourquoi on ne taxe pas le kérosène des avions ?”, interroge ce proche de Marine Le Pen.

Les “mesurettes” du Premier ministre. Edouard Philippe a toutefois annoncé mercredi une série de mesures pour compenser cette hausse, dont l’élargissement de la prime à la conversion. “Tout ce qui allège le fardeau fiscal, qui fait de nous des frappés de scoliose d’impôts, c’est une bonne chose”, concède l’élu. “Ce qui est quand même extraordinaire,  c’est qu’aucune de ces mesures n’a été envisagée, inscrite dans la loi de financé votée lundi”, nuance-t-il aussitôt. “C’est un univers de fou, on nous taxe, et quand une manifestation d’ampleur populaire arrive, on prend des mesurettes”, déplore-t-il.