24 janvier 2018

Patrick Dils et Yves Rénier invités de Philippe Vandel - Village Médias
Téléfilm sur l’affaire Dils : “je me suis vu projeté dans le passé”

France 2 diffuse mercredi soir, “Je voulais juste rentrer chez moi”, une fiction sur le drame de Patrick Dils, condamné à tort pour le meurtre de deux enfants, réalisée par Yves Rénier.

INTERVIEW

C’est l’une des grandes erreurs judiciaires française, “une affaire emblématique”, selon Yves Rénier. Le comédien et réalisateur revient sur le drame de Patrick Dils, dans une fiction, Je voulais juste rentrer chez moi, diffusée mercredi soir sur France 2. Un téléfilm qui revient sur le drame de Patrick Dils, condamné à perpétuée pour le meurtre de deux enfants en 1986  à Montigny-lès-Metz, meurtre pour lequel le tueur en série Francis Heaulme a été reconnu coupable en mai dernier.

Le combat de la mère de Patrick Dils. Ce meurtre, Patrick Dils l’avait avoué à l’époque alors qu’il ne l’avait pourtant pas commis. Il a passé 15 ans derrière les barreaux avant d’être acquitté. “C’est un gamin, il a 16 ans au moment où ils les flics l’attrapent, ils le collent en prison chez les adultes. Il s’y fait violer”, commente mercredi sur Europe 1, Yves Renier, ex-Commissaire Moulin, au micro de Philippe Vandel dans Village Médias. Touché par cette histoire, il a bataillé pour pouvoir la traduire à sa façon et en images. “Je voulais faire un film sur Dils et je l’ai proposé à la chaîne. Et je suis allé le trouver à plusieurs reprises mais à chaque fois il disait non.” C’est finalement en proposant une version dans laquelle il mettait en avant le combat de la mère de Patrick Dils qu’Yves Rénier réussi à convaincre l’ancien détenu.

“Yves Rénier est venu à plusieurs reprises vers moi pour me proposer ce projet de téléfilm. Mais ce n’était pas le moment ou je ne voulais pas en entendre parler”, confirme Patrick Dils interrogé en novembre par Philippe Vandel. “Mais quand il est revenu la dernière fois vers moi en changeant son optique et en mettant en avant surtout le combat de ma maman, j’ai dit oui car il fallait rendre hommage à cette femme exceptionnelle, une mère courage, déterminée qui n’a jamais douté de mon innocence. Elle a tout mis en oeuvre pour me sortir de cette panade”, explique-t-il.

“Je me suis vu projeté dans le passé”. Pour autant, la fiction se veut la plus réaliste possible et la plus complète, selon Yves Renier. La violence en prison, le viol… “Patrick m’a dit, Yves je ne veux pas que vous occultiez cette partie”, explique le réalisateur. Le téléfilm raconte aussi comment les policiers ont fait avouer le double meurtre au jeune Dils. “C’est dingue, car j’avais l’impression d’avoir ma propre image face à moi”, confie Patrick Dils. “Ça m’a glacé le sang car je me suis vu projeté dans le passé”.

Il reconnait également avoir fondu en larmes lors du visionnage. “Je suis tombé dans les bras de la personne qui a joué mon rôle, Thomas Mustin, parce qu’il a joué remarquablement. Quant à Mathilde Seigner qui joue le rôle de ma maman, elle était parfaite”, ajoute-t-il.  Je voulais juste rentrer chez moi est diffusé mercredi soir sur France 2. Il sera suivi d’un débat animé par Julian Bugier autour de la notion de la justice et de la notion d’aveu.