21 novembre 2017

09h30 - Village Médias
Anny Duperey furieuse contre un reportage d’Envoyé Spécial

La comédienne Anny Duperey s’est emportée une nouvelle fois sur Europe 1 contre le reportage diffusé dans “Envoyé Spécial” début octobre traitant de la nouvelle formule du Lévothyrox, ce médicament pour les malades de la thyroïde.

INTERVIEW

“Elle a fait un reportage à la limite du scandale”. Début octobre, France 2 diffusait dans son émission Envoyé Spécial un reportage autour du Lévothyrox, ce médicament prescrit aux malades de la thyroïde et dont la formule a changé en mars. Mais l’émission n’a pas été du goût de la comédienne Anny Duperey, l’une des personnalités qui s’est engagée contre la nouvelle formule du Lévothyrox. Elle assure comme des milliers de Français que la nouvelle formule déclenche chez elle des effets indésirables.

Un reportage très critiqué. Au lendemain de la diffusion du reportage, elle avait publiée une lettre sur Facebook à l’attention d’Elise Lucet, la présentatrice de l’émission, pour s’offusquer de celui-ci. Car selon la comédienne, “les malades qui se sont confiés à elle en toute confiance étaient présentés comme des hystériques, des gens dont la parole n’était pas écoutée, ou qui se faisaient des idées”, rappelle-t-elle mardi au micro de Philippe Vandel, dans Village Médias sur Europe 1.

“Elle a chanté dans son sens”. “Dieu sait que j’avais une grande admiration pour Elise Lucet. La dérision là-dedans, c’est que c’est moi qui l’ai appelée pour lui demander de faire quelque chose sur le sujet”, détaille-t-elle, visiblement remontée. Selon Anny Duperey, la seule question qui aurait dû être posée par la journaliste, à savoir “Qu’est ce qu’il y a dans cette nouvelle formule”, ne l’a pas été. Pour la comédienne, Elise Lucet, qui a reçu la ministre de la Santé pour débattre de cette question “a chanté dans son sens”.