23 octobre 2018

Après les accidents, le ministre Marc Fesneau appelle les chasseurs “à la responsabilité”

Invité de la matinale d’Europe 1, mardi, le nouveau ministre des Relations avec le Parlement, lui-même chasseur, a insisté sur la vigilance nécessaire aux chasseurs pour éviter la mort d’une autre personne après celle d’un cycliste lors d’une chasse, la semaine dernière.

INTERVIEW

Haro sur la chasse. Depuis la mort d’un vététiste lors d’un accident de chasse, la semaine dernière, les chasseurs sont accusés de ne pas se montrer assez vigilants lorsqu’ils pratiquent leur passion. “Moi, je suis chasseur et j’appelle chacun, et en particulier les chasseurs, à la responsabilité pour qu’on puisse partager les espaces intelligemment”, a jugé le nouveau ministre des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, sur Europe 1, mardi. 

Une proposition de loi “maladroite”. Interrogé par David Doukhan sur la proposition de loi controversée d’un député LREM, Alain Perea, qui voulait interdire le VTT pendant les quatre mois de la saison de la chasse, Marc Fesneau a voulu clore la polémique : “Je me suis entretenu avec lui et je pense que c’était très maladroit, et pas le moment avec l’émotion légitime” liée à la mort du cycliste, a estimé le ministre.

“Accidents d’imprudence”. “La plupart des accidents de chasse sont des accidents d’imprudence de la part des chasseurs”, a-t-il rappelé, avant de parler de son propre cas : “À chaque fois que je suis en action de chasse, la seule chose que je regarde, c’est la sécurité de mes voisins et de ceux qui peuvent se trouver sur le terrain où je suis. C’est une responsabilité collective des chasseurs.”