17 août 2018

Aretha Franklin : “Elle a été une des premières à mélanger le gospel avec la musique pop”

Sacha Reins, journaliste musical à Paris-Match, est revenu sur la carrière de la mythique “reine de la soul” sur Europe 1.

INTERVIEW

Une légende s’est éteinte. La chanteuse américaine Aretha Franklin est morte jeudi à l’âge de 76 ans, dans sa maison à Detroit, dans le Michigan, d’un cancer. Sur Europe 1, Sacha Reins, journaliste musical à Paris-Match qui a rencontré la chanteuse à plusieurs reprises, est revenu sur sa vie difficile. “C’était quelqu’un qui a été très malheureuse toute sa vie”, a-t-il expliqué.

Respect, une “chanson militante”. Notamment connue pour sa mythique chanson, Respect, qui “était l’une des plus populaires et qui avait été reprise dans le film des Blues Brothers”, Aretha Franklin “a beaucoup milité dans sa vie pour le droit des femmes et des Noirs“, explique Sacha Reins. “Elle voulait du respect. Les paroles de cette chanson étaient trop explicites pour qu’elle ne soit pas une chanson militante”, poursuit-il.

“Malheureuse toute sa vie”. Au quotidien, Aretha Franklin “était quelqu’un qui était sympathique, agréable, mais malgré tout c’était une diva”, raconte le journaliste. “C’était quelqu’un qui a été très malheureuse toute sa vie qui s’est battue contre l’alcoolisme, l’obésité et la dépression. Elle a eu son premier enfant à 12 ans”, rappelle-t-il. Mais elle a su transformer le gospel. “Elle a été l’une des premières avec Ray Charles a amené le gospel dans la musique pop et dans le blues et dans le jazz”, conclut-il.