19 septembre 2017

10h-12h Bonjour La France
Audrey Pulvar : “À présent, je prends publiquement des positions politiques”

L’ancienne journaliste revient sur son changement de carrière. Depuis la fin du mois de juin, elle est présidente de la Fondation pour la nature et l’homme.

INTERVIEW
​Adieu le journalisme. Audrey Pulvar a mis de côté sa carrière à la télévision pour un nouveau challenge. Depuis juin dernier, elle est présidente de la Fondation pour la nature et l’homme (ex-Fondation Nicolas Hulot). Elle remplace son fondateur, devenu ministre de la Transition écologique et solidaire. L’ancienne journaliste évoque cette nouvelle vie dans Bonjour la France sur Europe 1.

Une arrivée “bien accueillie par les ONG”. Audrey Pulvar travaille depuis de nombreuses années avec des ONG. C’est au cours de discussions avec Nicolas Hulot que la possibilité de proposer sa candidature pour prendre la tête de la Fondation s’est présentée. “Après l’entrée au gouvernement de Nicolas Hulot, on s’est reparlé et il m’a dit de candidater”, explique-t-elle.

Publicité
IFrame

Si Audrey Pulvar concède que cette élection peut apparaître “étonnante” pour le grand public, l’ancienne présentatrice de CNEWS assure que son arrivée “a été bien accueillie par les ONG”.

Pour faire de la ‘bonne télé’, il faut absolument être odieux ou désagréable”. La journaliste a donc fait ses adieux à CNEWS et au journalisme en fin de saison dernière. “J’ai considéré que je ne pouvais plus prétendre à être journaliste, en prenant publiquement des positions politiques”, confie-t-elle. Interrogée sur la manière de faire de la télévision aujourd’hui, Audrey Pulvar s’est montrée assez critique envers le média. “Pour faire de la ‘bonne télé’, il faut absolument être odieux ou désagréable. Je ne me suis jamais bien sentie avec cela. (…) La tendance est soit à l’angélisme, soit à l’agressivité : je pense que la vie est un peu plus contrastée que cela”, conclut l’ancienne journaliste.