12 avril 2018

INFO EUROPE 1
Bruno Le Maire : “La suppression des charges sur l’intéressement va coûter 440 millions d’euros par an”

La suppression du forfait social qui pèse sur l’intéressement versé aux salariés, annoncée par Emmanuel Macron jeudi, va créer un manque à gagner de près d’un demi-milliard d’euros pour l’État.

INFO EUROPE 1

C’est l’un des points à retenir de l’interview d’Emmanuel Macron jeudi sur TF1 : le chef de l’État a fait un geste en direction des salariés en annonçant la suppression, en 2019, du forfait social de 20% qui pèse sur l’intéressement et la participation. Ceci dans le but de rendre son versement plus attractif pour les entreprises. Un coup de pouce au pouvoir d’achat qui coûte cher : “440 millions d’euros au total”, précise le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, joint par Europe 1.

Réduction de niches fiscales. La suppression du forfait social “coûte cher à l’État : 440 millions d’euros au total. C’est donc un effort très significatif en faveur de la rémunération du travail”, avance Bruno Le Maire. Mais Bercy va faire en sorte que le coût déjà soit neutre dans les comptes de l’État. “Ce coût sera intégralement financé par la réduction de niches fiscales dont bénéficient aujourd’hui certaines entreprises. Quelles niches fiscales, c’est en cours de définition mais toutes les entreprises peuvent être concernées”, précise le ministre de l’Économie.