12 octobre 2017

Village Médias
Canal + va “faire tourner les marionnettes” à la présentation des Guignols

Gérald Brice-Viret, le directeur général des antennes du groupe Canal +, invité jeudi dans Village médias sur Europe 1, a assuré que la rentrée était “plutôt positive” pour le groupe.

INTERVIEW

Tout va bien dans le meilleur des monde pour Gérald Brice-Viret, le directeur général des antennes du groupe Canal + (Canal +, C8, CNews, CStar). “Cette rentrée est plutôt positive. Canal + va bien, va mieux”, souligne-t-il jeudi dans Village médias sur Europe 1, concédant toutefois qu’il restait encore deux trois petites choses à améliorer. Au micro de Philippe Vandel, il est revenu sur plusieurs dossiers importants pour le groupe.

“L’objectif, c’est de garder la L1”

“Canal football club est redevenue la première émission de football en France”, s’est réjoui le directeur général des antennes du groupe Canal +. La chaîne a également profité de l’arrivée de Neymar au PSG pour booster le nombre de ses abonnés. “L’annonce de l’arrivée de Neymar et la saison ont très bien démarré. C’est plus de 30 % d’audiences en plus sur tous les matchs de ligue 1”, détaille-t-il. La chaîne partage avec beIn Sports les droits de diffusion de la L1 jusqu’en 2020… et espère bien conserver cette offre. “L’objectif c’est de profiter jusqu’en 2020 et de garder la L1”.

Avec L’info du vrai, “on a voulu écrire une nouvelle page”

L’info du vrai, la nouvelle émission de Canal + en clair, peine à décoller. Depuis son lancement début septembre, les audiences stagnent en moyenne autour de 155.000 téléspectateurs en septembre. “On a arrêté Le Grand journal en mars, on a voulu écrire une nouvelle page. L’objectif au mois de septembre est atteint”, assure Gérald Brice-Viret. “On n’est qu’au début. C’est la sixième semaine. L’enjeu que l’on s’était fixé, était un enjeu de satisfaction et de qualité et là on peut dire que nos abonnés sont satisfaits”, assure-t-il.  

“Tous les âges doivent être représentés”

Une autre émission du groupe est à la peine. William à midi, sur C8, présentée par William Leymergie, ancien pilier de Télématin, sur France 2, ne réalise pas les scores escomptés. Pour autant, le directeur général assure ne pas regretter le choix de William Leymergie, 70 ans, à ce poste. “Le jeunisme c’est très français et je suis contre. Tous les âges doivent être représentés”, souligne-t-il. “Il y a des signes encourageants. Faisons le point au mois de décembre”.

 Aux Guignols, “les marionnettes vont tourner à la présentation”

Autre nouveauté, la présentation des Guignols de l’info confiée à une marionnette emblématique, celle de Jacques Chirac. Une décision critiquée en interne selon Télérama. Dans un article paru début octobre, le journal cite une élue syndicale qui s’étonne qu’une personnalité malade soit ainsi mise en avant. “Jacques Chirac fait partie des marionnettes préférés des téléspectateurs”, a souligné le directeur général. “Mais on va faire tourner les marionnettes à la présentation”, a-t-il annoncé.

La bataille Hanouna-Barthès permet “de l’émulation”

Entre Touche pas à mon poste présentée par Cyril Hanouna sur C8 et Quotidien, l’émission de Yann Barthes diffusée à la même heure sur TMC, c’est la guerre des audiences. De quoi inspirer de “l’émulation” au directeur général des antennes du groupe Canal +. “Cyril a été le premier à remettre un talk show de direct. On a réussi à faire revenir les jeunes générations sur la télé linéaire”,a-t-il commenté.