02 septembre 2019

EXCLU EUROPE 1 
Caricatures antisémites de Yann Moix : son frère demande un droit de réponse à France 2 et promet des “réponses judiciaires”

Lors de l’émission “On n’est pas couché”, samedi, Yann Moix a dit soupçonner son frère Alexandre de fréquenter l’extrême droite et d’avoir fourni des documents le concernant “à des gens malintentionnés”.
EXCLUSIF

Alexandre Moix, le frère de Yann Moix, a-t-il fourni à des membres de l’extrême droite les textes et dessins de jeunesses à caractère antisémite de l’écrivain, récemment révélés par l’Express? C’est en tout cas ce qu’a assuré Yann Moix samedi soir, lors de l’émission “On n’est pas couché“, sur France 2. Selon les informations d’Europe 1, Alexandre Moix a demandé un droit de réponse à France 2 et promet des “réponses judiciaires”. Il dénonce  lundi auprès de Philippe Vandel, animateur de Culture médias, des “insinuations diffamatoires et injurieuses”.

De quoi s’agit-il ? 

Lors de l’émission, Yann Moix a dit soupçonner son frère de “continuer à fréquenter” des milieux d’extrême droite. “Je crois qu’il a continué à les fréquenter. Il est possible que mon frère ait fourni ces documents à des gens malintentionnés”, a déclaré l’écrivain, tout en indiquant ne pas avoir de preuves et qu’il s’agissait-là de “suppositions”. 

Les “documents” auxquels il fait référence sont un ensemble de textes et de dessins antisémites et négationnistes parus dans un magazine artisanal dans les années 89-90, quand l’écrivain avait 21 ans, et révélés la semaine dernière par L’Express. Les juifs y sont dessinés en train de faire de la guitare devant des fourres crématoires ou se masturbant devant des cadavres, et l’existence des chambres à gaz y est remise en cause.

Dans Libération, Yann Moix avait reconnu être l’auteur de ces textes publiés à l’époque. “J’assume, j’endosse tout. Ce que j’ai fait à l’époque avec 3 ou 4 cons, on était des types complètement paumés”, avait-il dit, demandant “pardon à l’humanité”. 

Yann Moix dit en être sûr : la fuite de ces documents vient de l’extrême droite. “Quel intérêt de sortir ces BD, à part m’abattre ? À part débrancher quelqu’un qui se bat contre l’antisémitisme ? […] Ces révélations sont téléguidées par l’extrême droite et tout le monde suit”, a-t-il taclé samedi soir sur France 2 soupçonnant, donc, son frère d’être à l’origine première de ces fuites.

Comment réagit Alexandre Moix ?

Jérôme Dupuis, grand Reporter à l’Express et auteur de ces révélations, a assuré lundi sur Europe 1 que ses sources n’étaient pas issues de l’extrême droite. “Évidemment, non”, martèle-t-il. Et selon les informations d’Europe 1, Alexandre Moix demande un droit de réponse à France 2 à insérer dans l’émission de samedi prochain. Il devrait donc y avoir, pendant l’émission, un bandeau rédigé par l’avocat d’Alexandre Moix, Emmanuel Pierrat, avec son client.

Le frère de l’écrivain envisage également une riposte judiciaire. “Ses insinuations diffamatoires et injurieuses, selon lesquelles j’appartiendrais à l’extrême droite et j’ourdirais un complot contre lui, sont extrêmement graves. Yann Moix navigue dans un délire paranoïaque le plus total”, dénonce Alexandre Moix, contacté par Europe 1.

“Je suis indigné par le tort délibéré qu’il nous fait à ma propre famille et à moi-même. Après m’avoir poursuivi de sa haine durant des années, son attitude témoigne cette fois d’une volonté affichée de nuire à l’ensemble des miens, à ma femme et à mes enfants”, enchaîne-t-il. Et de conclure : “C’est un préjudice aux conséquences potentiellement irrémédiables et, en tous cas, impardonnables. Ces accusations son inacceptables et je ne peux les laisser sans réponses judiciaires”.