25 octobre 2018

Christian Jacob : “On n’est peut-être pas bon dans les sondages, mais on est bon dans les élections”

Invité d’Europe 1, le député de Seine-et-Marne a tenu à rappeler jeudi la prééminence des Républicains dans les dernières élections partielles.
 
INTERVIEW
Le patron de la droite serait moins populaire chez ses sympathisants que Marion Maréchal. La nièce de Marine Le Pen obtient 44% d’opinions favorables auprès des sympathisants LR, contre seulement 39% pour Laurent Wauquiez, dans le dernier baromètre Ipsos pour Le Point. “On n’est peut-être pas bon dans les sondages, mais on est bon dans les élections”, a réagi au micro de David Doukhan, dans la matinale d’Europe 1, Christian Jacob, le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, faisant ainsi valoir les dernières victoires remportées par son parti.

Les Européennes en préparation. “Les élections partielles, ça n’est pas En Marche ! qui les gagne. Ils les perdent toutes, les unes après les autres. C’est nous qui les gagnons !”, martèle l’élu de Seine-et-Marne qui donne désormais “rendez-vous” aux électeurs en 2019, pour les élections européennes. “Il y a la nécessité de rebâtir un projet global. C’est ce que nous sommes en train de faire, notamment […] avec nos collègues du Parti populaire européen. Nous travaillons avec tous nos collègues du centre droit de façon à présenter un projet à nos concitoyens”.

Oublier “les recettes du passé”. Pour le patron des députés de droite, il est essentiel que LR “rebatte les cartes, fasse un travail de fond”, de manière à enclencher une nouvelle dynamique. “Si les recettes du passé marchaient, Alain Juppé serait président de la République aujourd’hui. Il a été annoncé vainqueur pendant deux ans dans les sondages”, rappelle-t-il en forme d’avertissement à sa famille politique.