16 février 2018

8h15- L'invité de Patrick Cohen
Circulaire Gérard Collomb : Jacques Mézard laisse entendre son désaccord… puis se reprend

Sans la citer mais dans une allusion claire, le ministre de la Cohésion des Territoires a repris à son compte la phrase de Jean-Pierre Chevènement : “Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne”.

INTERVIEW

Le Conseil d’Etat examine vendredi la circulaire Collomb, cosignée par le ministre de la Cohésion des Territoires. Les associations dénoncent le tri opéré parmi les migrants, mais surtout la remise en cause du principe d’accueil inconditionnel prévu par la loi. Jacques Mézard est-il à l’aise avec cette circulaire ? Interrogé par Hélène Jouan et Patrick Cohen dans la Matinale d’Europe 1, le ministre a eu une réponse pour le moins étonnante. “Je ne vous relirai pas la phrase de mon ami Jean-Pierre Chevènement, quand on est au gouvernement”, glisse Jacques Mézard dans un rire.

Cette phrase prononcée en 1983, le jour où Jean-Pierre Chevènement a quitté le gouvernement, n’est autre que la célèbre formule : “Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne”. Le désaccord entre le ministre de l’Intérieur et Jacques Mézard semble clair. Mais bien vite, le ministre se reprend, la mine nettement plus concernée. “Je suis solidaire du gouvernement et des efforts qui sont faits par Gérard Collomb”.