28 septembre 2017

Melting Pop
Denis Podalydès : “‘Les Fourberies de Scapin’ est une pièce difficile”

Le comédien était dans Melting Pop jeudi matin, pour parler de sa mise en scène de la pièce de Molière.

INTERVIEW

Comédien dans plus de 80 films, homme de théâtre et gagnant du Molière du metteur en scène pour Cyrano de Bergerac en 2007, Denis Podalydès s’attaque à un monument : Les Fourberies de Scapin. Il met en scène la pièce, visible jusqu’au 11 février 2018 à la Comédie-Française, et qui n’avait fait l’objet de représentation depuis vingt ans.

Scapin et sa “quintessence comique”. “C’est une pièce difficile, j’ai eu l’occasion d’en faire l’expérience”, explique Denis Podalydès dans Melting Pop, jeudi matin. En 1998, il jouait en effet le personnage d’Octave dans l’oeuvre de Molière, à l’époque mise en scène par Jean-Louis Benoit. “C’est une quintessence comique dont il faut vraiment délivrer tout le potentiel comique”, souligne le comédien. “C’est une pièce qui a une énergie, une vivacité, une allégresse et une violence dont il faut rendre compte.”

Podalydès, aussi supporter du PSG. Denis Podalydès acteur donc, mais aussi grand supporter du Paris Saint-Germain. Au point que mercredi soir, le metteur en scène a séché la deuxième générale des Fourberies de Scapin pour être au Parc des Princes, assister à la victoire du PSG face au Bayern Munich. “J’ai tellement hurlé… Je n’ai plus de voix !”, constate-t-il. “Dans ces moments-là sortent de moi des cris gutturaux qui m’effraient. (…) C’était merveilleux.”