25 octobre 2017

Village Médias
Ecrire et critiquer ? “On ne peut pas être juge et partie”, juge François Busnel

Réagissant sur Yann Moix, écrivain et critique dans “On n’est pas couché”, l’animateur de “La Grande Librairie” sur France 5 a estimé qu’il n’était jamais très heureux de se croire bon dans les deux domaines.

INTERVIEW

Peut-on être écrivain et se permettre de critiquer les autres dans une émission de télévision ? C’est la question qu’a posé Philippe Vandel à François Busnel, journaliste et présentateur de La Grande Librairie sur France 5, invité de Village Médias sur Europe 1 mercredi. Une référence à peine cachée à ses confrères de France Télévisions, Yann Moix et Christine Angot, qui officient dans On n’est pas couché

Il faut dire que Yann Moix, qui a notamment obtenu le prix Goncourt du premier roman pour Jubilations vers le ciel en 1996, n’hésite pas à dézinguer les auteurs qui prennent le risque de venir faire leur promotion dans l’émission de Laurent Ruquier. “Je pense qu’on ne peut pas être juge et partie”, juge François Busnel.

“Je n’ai aucun talent, mais moi je le sais”. Impossible donc pour lui de s’imaginer à la place de Moix et Angot. “On ne peut pas animer une émission de service public sur France 5 et en même temps publier des romans. Par ailleurs, si vous regardez l’histoire, je ne vois pas un seul cas de bon critique qui soit également un bon écrivain. Sauf peut-être Jérôme Garcin (présentateur du Masque et la Plume, sur France Inter, ndlr)”, avance-t-il. “Moi je ne publie pas de livre, j’ai réglé le problème depuis très longtemps. D’abord, je n’ai aucun talent, mais moi je le sais”, ironise l’animateur. 

Un position tranchée, que François Busnel tente d’adoucir finalement : “C’est de la télé avant d’être de la littérature. Donc évidemment, Yann s’amuse, c’est quelqu’un qui a le sens de la formule. J’aime beaucoup certains de ses livres d’ailleurs…”