5 juin 2019

8H15- L'interview politique d'Audrey Crespo-Mara
Election d’un nouveau président chez LR : “attention à ce que ça ne soit pas le coup de grâce”, alerte Eric Woerth

“Qui dit concurrence dit affrontement, on aiguise les appétits”, a prévenu le député LR, mercredi matin sur Europe 1. 

“Il faut une élection” après la débâcle aux européennes et la démission de Laurent Wauquiez de la présidence des Républicains : Eric Woerth partage le diagnostic avec la majorité des membres de son parti. Mais, invité d’Europe 1, mercredi matin, le député de l’Oise a mis en garde contre les risques d’un scrutin précipité. 

“Des conditions qu’il faut bien poser”

“Le corps des Républicains est malade, il est affaibli, attention à ne pas mettre un électrochoc qui le tuerait définitivement”, prévient Eric Woerth. “Attention à ce que ce ne soit pas le coup de grâce. Aucun militant ne veut cela, parce que qui dit élection dit concurrence, qui dit concurrence dit affrontement, on aiguise les appétits, on aiguise les couteaux”, poursuit-il. 

“Il faut au contraire donner une image unie de la droite, parce qu’elle peut être unie, parce qu’au fond elle l’est en réalité”, estime le député LR. “Est-ce que l’élection permet de jouer ce collectif ? Peut-être. En tout cas ça nécessite des conditions qu’il faut bien poser.”