13 décembre 2017

09h30 - Village Médias
Emmanuel Chain va produire des séries avec Norman, Cyprien et d’autres youtubeurs

Le producteur a annoncé sur Europe 1 s’être associé avec le groupe Webedia en vue de développer de nouveaux programmes de divertissement.

INTERVIEW

Emmanuel Chain va créer un nouveau label de production. Le journaliste, fondateur de la société de production “Éléphant”, lance “Éléphant entertainment”, en association avec le groupe Webedia, propriétaire notamment d’Allociné, de Purepeople ou encore de Jeuxvideo.com, mais aussi d’un réseau de chaînes web, parmi lesquelles celles de “youtubeurs” célèbres comme Norman, Cyprien, Natoo ou encore Squeezie. “Nous nous associons avec Webedia, qui est aujourd’hui le plus grand réservoir de talents du monde digital”, a déclaré Emmanuel Chain, invité mercredi de Village médias sur Europe 1.

Un ADN comique “très fort”.  “Nous avions envie aujourd’hui de créer des séries, des films de cinéma, des programmes courts pour les chaînes de télévision, pour les nouvelles plateformes, et nous nous associons à Webedia pour développer des nouveaux projets avec tous ces talents”, a expliqué l’ancien présentateur de Capital. “Nous nous associons en apportant le savoir-faire éditoriale d’Éléphant, il n’y a pas que le journalisme avec Sept à huitMonkeyLes pouvoirs du corps humain  ou Le monde de Jamie [des programmes produits par Éléphant, ndlr], nous avons aussi, à Éléphant, un ADN très fort sur la comédie : Fais-pas ci, fais pas çaWorking Girl sur Canal+, Parents mode d’emploi sur France 2, Tamara, une comédie romantique que nous avons sorti l’année dernière”, a voulu rappeler Emmanuel Chain. 

Des formats longs. Trois projets seraient actuellement en cours de développement : une fiction, un programme de flux et un programme court, selon des informations d’Europe 1 qu’Emmanuel Chain n’a pas voulu confirmer à notre antenne. “Nous avons tout une équipe qui travaille avec ces talents pour développer ces projets”, s’est-il contenté d’indiquer, précisant que le défi allait être d’adapter le ton de ces humoristes, habitués des formats courts sur Youtube, à des formats plus longs. “Je sais que certains ont envie d’aller faire du cinéma”, souffle encore le producteur.