16 mai 2019

Journée spéciale: Europe 1 fait découvrir aux auditeurs les formations et métiers de demain
En immersion à Station F, le plus grand campus de start-up au monde

Lancée il y a deux ans par Xavier Niel, Station F a su se faire un nom dans le monde des incubateurs de start-up. Europe 1 vous emmène dans ce bâtiment parisien, où une mini-société a été reproduite.
REPORTAGE

Viva Technology, ou “Viva Tech” pour les intimes. Jeudi s’ouvre la quatrième édition du salon de l’innovation et des start-up à Paris, Porte de Versailles. Emmanuel Macron y passera la matinée. Pour l’événement, Europe 1 installe jeudi soir son studio à Station F, le plus grand campus de start-up au monde, lancé il y a deux ans par le vice-président et directeur délégué à la stratégie d’Iliad Xavier Niel. Plongée dans cet espace unique en son genre, où travaillent 4.000 personnes.

“Vous êtes ici pour vivre la plus grande expérience de votre vie”

Le rituel du matin, c’est l’accueil des nouveaux. Ils sont une quinzaine chaque jour. Parmi eux, Eduardo arrive de Barcelone. “C’est vraiment génial, je n’ai jamais été dans un bâtiment comme ça. Il y a plein de jeunes… tout le monde est bien habillé… C’est un peu intimidant. Mais c’est cool !”, commente-t-il à notre micro. Le briefing commence avec une vidéo plutôt décalée : “La règle la plus importante : vous êtes ici pour monter des start-up folles d’ambition, pour vivre la plus grande expérience de votre vie, et pour profiter !”, peut-on entendre.

Une structure dense qui attire les entrepreneurs

Et pour vraiment profiter, la Station F compte 60 salles de réunions, un auditorium, des imprimantes 3D, un bureau de poste ouvert 15 heures par jour, des baby-foot et des flipper, des canapés partout… “Il y a pas mal de ressources, mais surtout une communauté. Nos voisins ont les mêmes problèmes que nous, on partage des astuces. Les gens veulent aussi venir à Station F, voir ce que c’est. Grâce à ça, on obtient pas mal de ‘meetings'”, explique Cyril Labidi, de la start-up Forward Labs, installée ici depuis deux ans. Même la Banque de France, l’Urssaf, les douanes, renseignent les entrepreneurs sur place. Laurent Mater tient même une permanence Pôle emploi à Station F. “Un créateur d’entreprise peut être inscrit à Pôle Emploi et percevoir ses allocations jusqu’à la fin de ses droits”, indique-t-il.

Au déjeuner, il y a le choix entre un distributeur de sushis, ou le gigantesque restaurant italien construit dans Station F. “Il y a plus de 2.000 places assises”, nous précise-t-on. Tout est démesuré ici, même… les horaires de travail de certains, comme Binta Jammeh, une Américaine, fondatrice de la start-up Konexio. “C’est génial d’avoir un bâtiment ouvert 24h/24, 7 jours sur 7. On peut passer nos nuits ici, venir le weekend… Profiter vraiment de l’espace”, se réjouit Binta, qui assure tout de même n’être jamais restée travailler au-delà de 2 heures du matin.