18 décembre 2018

8h15 - L'interview politique d'Audrey Crespo-Mara
Eric Ciotti réclame “un geste de 300 millions d’euros” pour les policiers

À la veille de la mobilisation des “gilets bleus” policiers pour demander le paiement de leurs heures supplémentaires impayées, le député des Alpes-Maritimes enjoint à les écouter et “faire un geste” avant le 31 décembre.

INTERVIEW

Après les “gilets jaunes”, les “gilets bleus” ? Les appels à la mobilisation des policiers se multiplient pour mercredi, afin de demander le paiement des heures supplémentaires impayées des forces de l’ordre. C’est aussi ce qu’a réclamé le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, invité d’Europe 1, mercredi.

“Ce n’est pas sérieux !” Dans le détail, le député Les Républicains demande à l’exécutif le paiement de 24 millions d’heures avant le 31 décembre. “Cela représente 300 millions d’euros”, a-t-il détaillé au micro d’Audrey Crespo-Mara. “Est-ce que la Nation ne peut pas apporter [cette somme] ? On vient de lancer des mesures pour 10,4 milliards d’euros, et on serait incapable de faire un geste de reconnaissance de 300 millions d’euros envers nos policiers ? Ce n’est pas sérieux !”, s’est-il emporté.

 

“Pas comptable” du mandat de Sarkozy ? Interrogé sur la hausse du nombre d’heures supplémentaires impayées sous le mandat de Nicolas Sarkozy, passé de 12 à 17 millions, le “monsieur sécurité” des Républicains a justifié cette hausse par “un système d’optimisation de la présence” pour “qu’il y ait plus de policiers sur le terrain et que leurs heures supplémentaires soient payées” et “il faut qu’on aille vers ce système”. “Je ne suis pas comptable de ce qui a été fait il y a dix ans”, a-t-il aussi évacué.