22 novembre 2017

Melting Pop
Étienne Daho, en quête de psychédélisme : “J’essaie que mes chansons aient cette vibration”

Sur Europe 1, l’artiste évoque son dernier album, “Blitz”, sorti le 17 novembre dernier.

INTERVIEW

Ses tubes dansants ou mélancoliques font partie de nos vies. Étienne Daho a sorti son premier album en 1980 et, quatre ans après Les chansons de l’innocence retrouvée, il revient avec Blitz, un treizième opus élégant, jeune et fougueux.

“Psychédélique, c’est la sensation d’être dans un monde magique”. Étienne Daho est allé à Londres pour enregistrer ce nouvel album, pays de la pop par excellence. Et ce qui revient aussi comme mot à l’écoute de l’album, c’est “psychédélisme”. L’artiste, invité de Melting Pop, évoque cette filiation. “J’essaie que mes chansons aient cette vibration. Au départ, l’ambition de cet album, c’était d’avoir quelque chose de très large, de très spacieux”, explique le chanteur. “Psychédélique, c’est la sensation d’être dans un monde magique. Comme s’il y avait beaucoup d’espace : ça fait partir”.

Étienne Daho déplie l’histoire de la pop. Autre actualité en cette fin d’année pour Étienne Daho, l’exposition Daho l’aime pop à la Philharmonie de Paris, à partir du 5 décembre prochain. L’artiste se fait guide et narrateur de 70 ans de pop française. “C’était passionnant de déplier cette histoire. Il y a tellement d’artistes incroyables”, raconte l’interprète de Week-end à Rome. L’exposition revient donc sur cet univers musical en 200 photographies, dont une bonne partie du chanteur lui-même. “Ce n’est pas beaucoup 200 images, et ce n’était pas évident de s’extraire de quelque chose dont on fait partie pour en parler”.