05 décembre 2017

9h00-9h30 Melting Pop , émission spéciale hommage à Jean d'Ormesson
François Busnel : “Jean d’Ormesson représente la bienveillance”

Sur Europe 1, le présentateur de “La Grande Librairie” a réagi à la mort de l’écrivain Jean d’Ormesson.

INTERVIEW

L’écrivain et académicien Jean d’Ormesson est mort dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 92 ansLes hommages se sont immédiatement multipliés, à commencer par celui de François Busnel, présentateur de La Grande Librairie sur France 5. Dans Melting Pop, il évoque cet homme solaire.

“Je suis surtout devenu une marque”. “Il représente la bienveillance, ce regard que l’aîné porte sur le cadet, surtout quand ce cadet est un peu perdu”, explique François Busnel. “C’était quelqu’un qui vous encourageait d’un regard, qui écoutait les histoires et avait cette prodigieuse capacité à aller prendre le meilleur chez vous”. Au sujet de l’écrivain, le journaliste explique que “l’auto-dérision était sa grande marque de fabrique”. “Il disait : je suis devenu un écrivain, mais je suis surtout devenu une marque, une sorte de Schweppes culturel”.

“Il a écrit une histoire des sentiments”. Dans son émission, le présentateur de France 5 a reçu à de nombreuses reprises l’académicien, encore récemment pour son dernier livre : Guide des égarés. “Il ne se prenait pas pour un grand écrivain. Il y a une oeuvre Jean d’Ormesson. Elle a été beaucoup moquée de son vivant, de manière très injuste, car il faisait la célébration de ce qui allait à rebours de l’époque”, raconte François Busnel. “Quand l’époque voulait aller vite, il allait lentement. Quand l’époque voulait travailler, il célébrait la paresse. Quand l’époque était à la fidélité, il l’était un peu moins”, décrit le journaliste. “Il laissera des grands livres sur, non pas le bonheur, mais le plaisir. Il a écrit une histoire des sentiments, de l’amour, des enchantements de la vie.”