20 février 2018

Europe Soir
Françoise Nyssen : L’objectif est “d’augmenter de 20 % l’amplitude horaire” des bibliothèques

La ministre de la Culture Françoise Nyssen annonce mardi sur Europe 1 que l’exécutif entend augmenter l’amplitude horaire des bibliothèques de France de 20% d’ici 2022.

INTERVIEW

Un rapport, remis mardi au gouvernement, préconise d’ouvrir plus largement les portes des bibliothèques dans l’Hexagone. Une bibliothèque est en effet ouverte 38 heures en moyenne par semaine à Paris contre 78 heures à Londres ou Amsterdam. Et seules 130 des 16.500 bibliothèques et points de lecture de France ouvrent le dimanche. “Les bibliothèques sont ouvertes souvent du lundi au vendredi ou au samedi, de 10h à 19h, et au moment où la plupart des concitoyens peuvent y aller, ce n’est pas ouvert”, a concédé dans Europe Soir la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.


150 ouvertures de bibliothèques cette année. Françoise Nyssen assure que la remise de ce rapport de l’Académicien Erik Orsenna va se traduire par des mesures concrètes. “L’idée est d’arriver à faire une augmentation, sur le quinquennat, de 20% de l’amplitude horaire. C’est plus qu’une journée, c’est conséquent”, illustre la ministre. 150 projets d’ouvertures de bibliothèques seront par ailleurs accompagnés dès 2018. “Et cette année, en complicité avec le ministère de l’Education, on va ouvrir deux (bibliothèques universitaires) supplémentaires pour que les étudiants puissent avoir un lieu où étudier le dimanche”, ajoute en outre Françoise Nyssen. L’exécutif envisage également que l’ensemble des écoles aient désormais un partenariat avec une bibliothèque, pour “permettre des synergies”.

Vers une grande concertation


Un budget de 8 millions d’euros de l’Etat. Pour financer tous ces projets, la ministre de la Culture affirme que la dotation allouée aux bibliothèques va être augmentée, pour atteindre 8 millions d’euros. “8 millions d’euros, c’est 10% supplémentaires du point de vue de l’Etat, c’est énorme”, précise-t-elle. Les contributions des collectivités territoriales pour l’ensemble des bibliothèques représentent quant à elles 1,7 milliard d’euros.


Une grande concertation avec les territoires. Désormais, l’exécutif entend lancer une grande concertation avec les collectivités territoriales, les associations, ou encore les musées et les théâtres. “Il y a des moments où peut-être qu’on peut reporter l’ouverture (d’une bibliothèque) pour ouvrir le dimanche ou en soirée, ça va dépendre de chaque territoire et des nécessités”, explique enfin Françoise Nyssen, qui estime que les bibliothèques sont “le premier lieu culturel dont on pousse la porte quand on est jeune”.