23 avril 2019

8h15 - L'interview politique de David Doukhan
Gilets jaunes : Coquerel (LFI) dénonce “un gouvernement qui joue l’escalade chaque week-end”

Invité de la matinale d’Europe 1, mardi, le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis a critiqué l’attitude de la police lors de certaines manifestations des “gilets jaunes”.
INTERVIEW

“Le mouvement des gilets jaunes est le mouvement le plus réprimé de la Vème République” : sur Europe 1, mardi, le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel dénonce l’attitude du gouvernement et de la police lors des manifestations ayant lieu chaque samedi depuis novembre. “On a un gouvernement qui joue l’escalade chaque week-end”, critique-t-il.

Coquerel “condamne” les propos de certains manifestants

Interrogé sur les slogans proférés par certains manifestants à l’adresse de policiers (“suicidez-vous”, ont scandé plusieurs d’entre eux), le parlementaire insoumis “condamne” et “n’accepte pas” ces propos. “Chaque mouvement de ce type suscite des slogans qu’on ne revendique pas pour la suite”, poursuit-il, en comparant ce qui a été inscrit sur les murs de la gendarmerie de Landivisiau, dans le Finistère, au “CRS=SS” proféré pendant les manifestations de Mai-68.

Mais, dit-il aujourd’hui, “le contexte n’est pas sain” : “Le principal responsable, c’est le gouvernement qui joue avec ces violences”, lance Éric Coquerel, mentionnant les “plus de 20 personnes qui ont été éborgnées, quand il y a cinq mains coupées” après les samedis de mobilisation. “Vous remarquerez que ce n’est pas les policiers que je mets en accusation en premier, c’est le gouvernement qui fait les ordres politiques, et je tiens à ce que ça soit entendu”, conclut-il.