04 février 2019

La 100ème de Nikos Aliagas 
Ginette, habitante de Mourenx en colère contre Emmanuel Macron : “Ça sert à quoi de discuter avec un mec qui ne veut pas nous entendre ?”

Au mois de novembre, Ginette, une habitante de Mourenx d’une cinquantaine d’années, partageait avec Europe 1 les difficultés qu’elle rencontrait au quotidien. Aujourd’hui, “il n’y a rien qui a changé”, explique-t-elle à Nikos Aliagas.
 
INTERVIEW

La colère de Ginette n’est pas retombée. Au mois de novembre dernier, cette habitante de Mourenx, âgée d’une cinquantaine d’années, confiait sur Europe 1 qu’elle regrettait avoir voté pour Emmanuel Macron à la présidentielle. Elle avait même accroché un gilet jaune à son balcon en guise de soutien au mouvement, son handicap l’empêchant d’aller manifester. “J’ai toujours mon gilet jaune sur le balcon. (…) Pour moi, il n’y a rien qui a changé”, assure-t-elle lundi au micro de Nikos Aliagas.

“Je ne demande pas la lune.” “Ça sert à quoi d’aller se faire taper dessus tous les samedis ? Ça ne fait pas avancer les choses. Ça sert à quoi de discuter avec un mec qui ne veut pas nous entendre, qui va nous enfumer avec sa lettre ? Je ne vois pas ce que je peux lui dire”, juge-t-elle en faisant référence à Emmanuel Macron et sa lettre aux Français appelant à participer au “grand débat national”. Et quand l’idée d’interpeller le président de la République à l’occasion de ce “grand débat national” lui est suggérée, elle répond qu’il n’est pas accessible.

Si Ginette avait l’occasion de s’adresser à lui, elle lui dirait tout simplement : “Monsieur le président, relevez les salaires.” “Je ne demande pas la lune. (…) Je veux un peu plus d’argent à la fin du mois pour pouvoir vivre, pour pouvoir faire plaisir à mes petits-enfants, à mes enfants. C’est ma seule richesse. Ma seule richesse, c’est ma famille. Et ma famille, je veux pouvoir la gâter.” Faire plaisir à sa famille, elle a réussi à le faire à Noël en se serrant la ceinture mais “maintenant, on va le payer sur plusieurs mois”, se lamente-t-elle.