23 janvier 2019

Information Europe 1
“Grand débat national” : Le questionnaire très politique que Les Républicains ont soumis à leurs militants

Laurent Wauquiez organise une consultation des militants des Républicains pour rédiger sa contribution au “grand débat national”. Avec des questions parfois loin des thématiques choisies par le gouvernement. 

INFO EUROPE 1

La main à la pâte. Dans le cadre du “grand débat national” que le gouvernement a lancé sur la fiscalité, l’écologie, la démocratie et l’organisation de l’Etat, les Républicains entendent présenter leur propre contribution. Attendue d’ici dix jours, elle doit être mise en forme par un groupe de travail lancé mercredi, et qui s’appuiera sur une consultation des adhérents LR. À cette fin, les militants ont reçu mardi un questionnaire, qu’Europe 1 pu consulter.

Des sujets “prioritaires”. Comme le gouvernement, LR a choisi quatre thèmes à soumettre à ses soutiens, en évinçant toutefois l’écologie et l’organisation de l’Etat. La droite préfère sonder ses adhérents sur la baisse de la dépense publique, l’immigration, le terrorisme et la délinquance, “des sujets qui nous paraissent prioritaires”, explique un dirigeant auprès d’Europe 1.

Immigration, terrorisme, délinquance… En tout, ce sont 19 questions qui sont posées. Par exemple, sur la dépense publique : “Approuvez-vous le passage des fonctionnaires aux 39 heures ?, la suppression des régimes spéciaux ?, de l’aide médicale d’Etat ?” Côté immigration : “Approuvez-vous le retour systématique des bateaux de migrants sur les côtes africaines ?, la suppression du droit du sol pour les immigrés illégaux ?”. En ce qui concerne le terrorisme, Laurent Wauquiez demande à ses troupes si elles sont pour la rétention administrative des fichés S. Et enfin, dans le volet délinquance : “Approuvez-vous la castration chimique pour les violeurs multirécidivistes ?”.

En creux, le programme de Laurent Wauquiez. Ces questions, parfois bien éloignée des thématiques du “grand débat” voulu par Emmanuel Macron pour trouver une porte de sortie à la crise des “gilets jaunes”, reprennent de fait les propositions formulées par le président des Républicains depuis un an. Ou comment les faire plébisciter par sa base. Laurent Wauquiez pourrait d’ailleurs avoir l’occasion de croiser en personne, et pour la première fois, le fer avec Emmanuel Macron ; le président de la République sera dans la Drôme jeudi pour participer à une troisième réunion avec les élus locaux, parmi lesquels figurera le chef de file de la droite, en tant que président de la région Auvergne-Rhône-Alpe.