11 décembre 2017

10h00-12h00 Bonjour la France
Guillaume Gomez, le chef de l’Elysée livre ses astuces

Guillaume Gomez, le chef du Palais de l’Elysée, publie un livre de recettes, riche de plusieurs milliers d’illustrations.

Il règne sur l’une des cuisines les plus prestigieuses de France. Guillaume Gomez, qui cuisine pour les présidents de la République depuis juin 1997 et a été nommé chef des cuisines du 55, rue du Faubourg Saint-Honoré sous François Hollande, sert entre “92.000 et 95.000” couverts par an. Il publie également Leçons en pas à pas, un recueil de techniques culinaires et de recettes, dont certaines servies à la table présidentielle.

“Transmettre la passion et la technique du métier”. “C’est un livre qui a été pensé et construit sur la transmission”, explique-t-il lundi, au micro de Bonjour la France ! sur Europe 1. “Avec plus de 3.000 photos, si vous ratez la recette, c’est que vous avez sauté une page”, plaisante-t-il. “Je ne suis pas écrivain, mon but ça n’est pas de vendre des livres, c’est de transmettre la passion et la technique du métier”.

Trois célèbres recettes présidentielles figurent ainsi dans ce recueil : “la soupe aux truffes de l’Elysée”, un plat créé par Paul Bocuse au Palais de l’Elysée en 1975 pour sa remise de la Légion d’honneur et dédié à Valéry Giscard d’Estaing, “Les Saint-Jacques aux truffes Elysée” et “La pomme moulée”, “un plat très simple, avec juste des pommes de terre, du beurre, du comté et un assaisonnement”, précise Guillaume Gomez.

Royales félicitations. Et parmi les hôtes de marque de la table présidentielle qui ont pu déguster la cuisine du chef, il y en a un qui a particulièrement marqué ce dernier. “J’ai eu la chance de cuisiner plusieurs fois pour la reine d’Angleterre”, et notamment pour les festivités des commémorations du Débarquement, se souvient-il. “Avec le ‘club des chefs des chefs’, qui est le club qui regroupe les chefs de cuisine des chefs d’Etat, nous avons été reçu à Buckingham Palace. Quand la reine d’Angleterre vous reçoit et vous remercie sur la manière dont elle a été accueillie et comment elle a été touchée par son voyage en France, par le repas qui lui a été servi, notamment avec du foie gras, ce qui faisait un peu polémique en Grande-Bretagne, c’est sûr que ça fait plaisir. C’est des moments importants dans une carrière de chef de cuisine”.