26 octobre 2017

09h00 - Melting Pop
Harcèlement sexuel dans le cinéma : “Je n’ai pas connu ça, mais je sais que ça existe”, confie Catherine Deneuve

Dans Melting Pop sur Europe 1, la comédienne évoque l’affaire Harvey Weinstein et revient sur le hashtag #BalanceTonPorc, qui incite les femmes à parler de harcèlement.

INTERVIEW

Invitée d’Europe 1 à l’occasion de la sortie en salles, le 8 novembre prochain, de Tout nous sépare, Catherine Deneuve est revenue sur l’affaire Harvey Weinstein. L’une des plus grandes actrices françaises se confie également sur le harcèlement sexuel dans le milieu du septième art et ses conséquences pour les femmes victimes. La comédienne française, qui a tourné avec les plus grands réalisateurs depuis ses débuts dans les années 1960, explique n’avoir jamais été victime. “Je n’ai pas connu ça. Je sais que ça existe, mais j’ai été protégée de ça”, indique-t-elle.

“J’ai été protégée de ça”. Harvey Weinstein, le producteur le plus puissant d’Hollywood, se retrouve au cœur d’un scandale en forme de tremblement de terre début octobre. Des dizaines de femmes l’accusent d’agressions et de harcèlement sexuel, notamment dans deux enquêtes parues dans le New Yorker et le New York Times. Interrogée sur cette affaire, Catherine Deneuve confie : “Je ne sais pas ce que c’est qu’un ‘producteur harceleur’. Mais j’ai croisé la route d’Harvey Weinstein, car c’est lui qui avait ressorti la version restaurée de Belle de jour. Oui je l’ai rencontré, je l’ai vu aux Etats-Unis, à Cannes. Qui n’a pas croisé Harvey Weinstein ?”

Elle poursuit : “Je ne veux vraiment pas prendre sa défense, c’est quelqu’un pour qui je n’ai pas une grande considération car j’ai toujours senti chez lui quelque chose d’un peu gênant. Peut être comme un homme qui aime trop les femmes. C’est quelqu’un de ‘vulgaire’. (…) Mais je ne vais pas appuyer mon pied sur sa tête.”

“Les réseaux sociaux sont déchaînés aujourd’hui”. Suite à cette affaire, de nombreuses femmes, anonymes parfois, ont également témoigné des violences qu’elles pouvaient subir, peu importe leur milieu professionnel. Au micro de Melting Pop, Catherine Deneuve souligne en effet que les victimes de harcèlement se retrouvent dans des situations compliquées et difficile à gérer. “Quand on est harcelé par quelqu’un, on se croit responsable, on se dit que c’est de notre faute. Cela met les femmes dans une situation de faiblesse”, constate-t-elle.

Pour autant, elle regrette parfois la méthode de cette libération de la parole, notamment à travers le hashtag #BalanceTonPorc sur Twitter. “Je trouve quand même extrêmement choquant ce qu’est devenue aujourd’hui cette alerte au harcèlement. Tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux est un peu excessif. Balancer le nom et les choses comme ça, sans que l’on puisse vérifier… Il se dit des choses terribles et il n’y a jamais la parole contraire pour savoir comment cela s’est passé”, déplore Catherine Deneuve. “Les réseaux sociaux sont déchaînés aujourd’hui.”