15 janvier 2018

Bonjour la France
Harcèlement sexuel : “Il est temps que les choses changent”, estime Diane Kruger

Interrogée sur la campagne anti-harcèlement #MeToo (“moi aussi”), l’actrice a apporté son soutien à l’initiative.

INTERVIEW

L’affaire Harvey Weinstein a bousculé Hollywood. Et à sa suite, la parole des femmes s’est libérée. Encore au Golden Globes, il a largement été question des affaires de harcèlement sexuel et de la campagne anti-harcèlement #MeToo (“moi aussi”) qui incite les femmes victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle à témoigner publiquement. “Il est temps que les choses changent”, affirme en effet Diane Kruger au micro de Bonjour la France lundi.

Abus de pouvoir et inégalités salariales. L’actrice, qui a posté sur Instagram la tribune “Time’s up”, affiche son soutien à ce mouvement pour l’égalité entre hommes et femmes. “Je pense que c’est hyper important car je l’ai vécu. Ce n’est pas seulement dans le cinéma, c’est dans tous les domaines de travail. L’abus de pouvoir et l’assaut sexuel sont terribles”, explique la comédienne. “Nous, les femmes, on a toutes vécu des scènes, comme des mecs qui sortent leur sexe dans le métro : c’est quelque chose avec lesquelles on a grandi. Il faut que les choses changent”.

Diane Kruger a également évoqué les inégalités de salaires entre hommes et femmes à Hollywood. Encore il y a quelques jours, USA Today révélait que Mark Wahlberg avait été payé 1.500 fois plus que Michelle Williams, sa co-star, lors du tournage supplémentaire du dernier film de Ridley Scott, Tout l’argent du monde. “Aux Etats-Unis, je n’ai jamais été payée au même montant que mon partenaire masculin”, déplore l’actrice. Interrogée sur la tribune co-signée par Catherine Deneuve, Diane Kruger a indiqué : “Elle a le droit de parler et de dire ce qu’elle en pense, c’est sa vérité”.