31 mai 2018

13h15-14h Circuits Courts
Interdiction du glyphosate : pour Nicolas Hulot, “la seule chose qui compte, c’est qu’on le fasse”

Alors que les députés ont rejeté les amendements permettant d’interdire le glyphosate d’ici trois ans, Nicolas Hulot ne se dit pas inquiet. L’objectif “n’est pas remis en cause, (…) dans trois ans, on interdit le glyphosate”, assure-t-il.

INTERVIEW

Nicolas Hulot, l’affirme sur Europe 1, il n’est pas inquiet. Pour le ministre de la Transition écologique et solidaire, le glyphosate sera bien interdit dans trois ans, malgré le rejet par l’Assemblé nationale des amendements permettant d’en sortir d’ici 2021. “On a un objectif qui n’est pas remis en cause. J’aurais préféré que ce soit inscrit dans la loi mais la seule chose qui compte c’est qu’on le fasse. (…) Dans trois ans, on interdit le glyphosate”, assure-t-il dans l’émission Circuits Courts sur Europe 1.

“Tant que ça avance, je suis là.” Nicolas Hulot comprend toutefois que ce vote des députés “puisse prêter à confusion”. Mais Emmanuel Macron a réaffirmé son engagement de sortie du glyphosate d’ici 2021. “S’il y avait un changement d’objectif, je serais excessivement inquiet”, confie le ministre de la Transition écologique et solidaire qui, dans un premier temps, s’était dit “déçu” de voir les amendements rejetés par les députés. Mais, “on va le faire”, assure-t-il. Sa présence au gouvernement n’est donc pas remise en cause, du moins pour l’instant : “Tant que ça avance, ce suis là.”