04 novembre 2019

18h-20h Votre Grand Journal du Soir - Nathalie Levy 
Jean-Paul Dubois récompensé du prix Goncourt : “Ça ne change rien à ma vie”

Jean-Paul Dubois a remporté lundi le prestigieux prix Goncourt pour son livre “Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon”. L’écrivain, invité d’Europe 1, a accueilli cette consécration avec un étonnant recul.
INTERVIEW

Chaque année, le lauréat du prestigieux prix Goncourt voit sa vie s’accélérer, avec une notoriété immédiate et l’assurance de connaître un immense succès en librairie. Jean-Paul Dubois, récompensé lundi pour son livre Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, n’est pourtant pas de cet avis. “(Le Goncourt), c’est lointain pour moi, c’est virtuel. C’est quelque chose qui est là aujourd’hui et qui disparaît demain, la vie continue avec quelques modifications. Mais ça ne change rien à ma vie”, a assuré l’écrivain, avec un certain détachement, lundi, au micro d’Europe 1.

“Je n’ai pas entendu mon nom, j’étais en train de manger une gaufre” 

Avec le prix Goncourt, Jean-Paul Dubois, à la personnalité discrète et réservée, va désormais accéder à la notoriété. Mais cette future célébrité ne l’inquiète pas outre-mesure. “Le goût de la liberté, on l’a en soi. Toutes les choses agréables qu’on peut vous offrir ne font que rajouter à cette liberté. Ce n’est pas le Goncourt ou la liberté, c’est le Goncourt et la liberté, ce sont les deux à la fois”, a jugé le Toulousain.

Jean-Paul Dubois a également raconté, tout en retenue, le moment où il a appris son sacre. “Je n’ai pas entendu mon nom, j’étais en train de manger une gaufre et je buvais un café. Je n’avais aucune inquiétude, car je n’envisage jamais les bonnes hypothèses. J’ai vu mon éditeur m’embrasser de bonheur, donc j’ai compris que quelque chose d’agréable s’était passé.”

“J’ai été heureux de penser à tous les gens que j’aime”

L’écrivain a pudiquement évoqué sa fierté d’avoir obtenu le Goncourt, tout en ayant une pensée pour son père disparu. “Le seul signe distinctif de préparation, c’est que j’ai mis la montre qui appartenait à mon père. (…) J’ai été heureux de penser à tous les gens que j’aime et à qui ça va faire plaisir, et à ceux qui ne sont plus là et qui auraient aimé voir ça.”

Jean-Paul Dubois a également eu quelques mots pour Amélie Nothomb, annoncée grande favorite mais encore une fois battue. “Je suis navré pour elle, et si ça lui tient à cœur, j’espère qu’elle l’aura un jour”, a sobrement commenté le prix Goncourt 2019.

Roman bouleversant et nostalgique sur le bonheur perdu, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon (L’Olivier) a été choisi par six voix contre quatre au roman d’Amélie Nothomb.