14 décembre 2017

Village Médias
Jean-Pierre Foucault sur les violences faites aux femmes : “Miss France étant une vitrine, les jeunes filles ne vont pas rester muettes”

A l’instar de l’édition péruvienne de l’émission, un message devrait être passé pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Le 88e concours Miss France se déroulera samedi à 21h sur TF1, et en direct depuis Châteauroux dans l’Indre. Cette édition a été placée sous le thème de la fête, précise Jean-Pierre Foucault. Invité dans Village Médias en compagnie d’Alicia Aylies, Miss France 2017, l’animateur promet des nouveautés : “décor, musique et réalisation un petit peu différents”, énumère-t-il. Mais le présentateur phare de la première chaîne est revenu aussi sur des sujets d’actualité plus brûlants qui seront évoqués lors de la compétition.

Une message contre les violences. Dans l’équivalent péruvien du concours Miss France, les femmes, au moment de se présenter, ont remplacé leurs mensurations par des statistiques chocs sur les violences faites aux femmes. “C’est bien qu’elles en parlent. Ça a fait le tour du monde et a encouragé certaines femmes dans d’autres pays à faire entendre leur voix et faire changer les mentalités”, estime Alicia Aylies, Miss France 2017 qui remettra sa couronne en jeu samedi. En France aussi, alors que le concours soulève des critiques quant à l’image non féministe qu’il renvoie aux yeux de certains, la présidente du comité Miss France, Sylvie Tellier prévoit également de faire passer un message – tenu secret – pour lutter contre les violences faites aux femmes. Une décision qu’appuie Jean-Pierre Foucault : “On ne peut pas rester muet. J’écoutais encore ce matin Salma Hayek qui a décidé de parler (pour à son tour dénoncer Harvey Weinstein, ndlr). C’est une véritable libéralisation de la parole. Miss France étant une vitrine avec des millions de téléspectateurs, bien entendu, les jeunes filles ne vont pas rester muettes.”

“Une panne de mémoire, c’est ridicule”. D’un point de vue plus trivial, la prise de parole des miss à titre personnel est un moment attendu des téléspectateurs. Le plus stressant pour les Miss n’est sans doute pas de poser en maillot, ni de marcher sur de très hauts talons sur du plexiglas, mais bien de passer devant le micro pour expliquer entre autres pourquoi elles souhaitent devenir Miss France. Miss Provence, en 2015, avait eu beaucoup de mal, entre blancs et phrases hachées, à produire une réponse intelligible. La jeune femme avait été sauvée par une réplique de Jean-Pierre Foucault : “Mettez-vous à la place de ses jeunes filles”, défend l’animateur qui prodigue ses conseils. “Je leur dis ‘Ne préparez rien. C’est une conversation, on ne prépare pas une conversation dans la mesure où on ne connait pas la question qui va être posée. Si on apprend quelque chose et qu’on a une panne de mémoire, c’est absolument ridicule, donc autant être naturelle”, affirme le présentateur.