05 décembre 2017

9h30-10h00 Village Médias
Kev Adams en “Terre inconnue” : “Ce n’est pas un programme télé comme les autres’

Frédéric Lopez a embarqué le comédien Kev Adams en Ethiopie pour son émission “Rendez-vous en terre inconnue”. Les deux hommes reviennent mardi dans Village Médias, sur Europe 1, sur cette expérience “bouleversante”.

INTERVIEW

Kev Adams est parti en “terre inconnue”. Pour son émission diffusée mardi soir sur France 2, Frédéric Lopez a embarqué le comédien au fin fond de l’Ethiopie, au cœur d’une tribu de Suri, des bergers et des guerriers, armés. 

“J’ai vraiment craqué”. Une situation mal vécue au départ par le comédien qui déteste les insectes et se retrouve à dormir à même le sol sur une peau de vache à côté d’un troupeau, sans aucun toit sur la tête. “J’ai vraiment craqué. Ce n’était pas des pleurs de tristesse, mais je me disais que je ne méritais pas une telle aventure, qu’ils auraient dû prendre quelqu’un d’autre qui le ferait mieux que moi. Car moi je suis trop faible”, se souvient l’humoriste au micro de Philippe Vandel, dans Village Médias, mardi sur Europe.

“C’était un état de choc”. “Il dit qu’il est effrayé, mais c’est un euphémisme. J’ai réalisé que c’était un état de choc en voyant les images. Car comme il dormait à côté de moi, je ne voyais pas son visage. C’est fou, car ce rêve qu’il avait de partir depuis dix ans, s’est transformé en cauchemar au début”, ajoute Frédéric Lopez. “Kev Adams a peur de tout en terres inconnues, c’est vrai, et au départ je pensais à une erreur de casting. On était triste avec l’équipe. Mais il faut voir le film pour voir à partir de quel moment il se met à kiffer et pourquoi ça se transforme. “

“On a créé des liens très forts”. Car passé les premiers jours, le jeune homme s’adapte, s’intéresse au fonctionnement de la tribu et s’attache à ses membres. Au moment de partir, il fond en larmes. “Ce n’est pas un programme télé comme les autres. On rencontre des gens, on vit au quotidien, on s’endort avec eux, on se réveille avec eux, on apprend à les connaître. Forcément les quitter et se dire qu’on ne les reverra peut être jamais, c’est très violent, ça m’a fait beaucoup de peine. C’est vrai que l’on a créée des liens très forts”, se rappelle Kev Adams.

“J’ai pas compris que ce que je vivais en Terres inconnues c’était des expériences profondes”, acquiesce Frédéric Lopez, visiblement ému. “Je suis toujours en train de pleurer à la télévision mais ce soir vous allez pouvoir vous moquer de moi mais aussi de mon équipe, c’est bouleversant”.