04 octobre 2017

Hondelatte Raconte
La directrice de France 2 : “Christine Angot va rester chroniqueuse à ONPC”

La directrice exécutive de France 2 est revenue sur la séquence polémique entre Christine Angot et Sandrine Rousseau, l’ancienne porte-parole d’EELV, au sujet des violences sexuelles faites aux femmes.

INTERVIEW

Caroline Got,la directrice exécutive de France 2, a assuré mercredi sur Europe 1 que “Christine Angot va rester chroniqueuse à ‘On n’est pas couché’ (ONPC)”. Une vive polémique est née le week-end dernier après la diffusion d’un vif échange entre Christine Angot et Sandrine Rousseau, l’une des quatre élues écologistes qui avait accusé publiquement en mai 2016 Denis Baupin de harcèlement et d’agressions sexuels, au sujet des violences faites aux femmes.

“Je comprends qu’une partie du public soit en colère.”Cette séquence a provoqué de nombreuses réactions dans les médias et sur les réseaux sociaux, après que Christine Angot se soit emportée contre Sandrine Rousseau. “A titre personnel, je déplore le malaise suscité dans le public et qui a provoqué un émoi important. Je comprends qu’une partie du public soit en colère”, a avoué la directrice exécutive de France 2.

“Sur ce sujet particulier, ce sont deux femmes qui se parlent et qui ont subi chacune des agressions sexuelles. Christine Angot parle d’un autre point de vue que celui de Sandrine Rousseau. Sandrine Rousseau parle d’une expérience personnelle et porte un combat. Christine Angot porte un point de vue d’écrivain, de comment doit-on parler des violences sexuelles. De là naît l’incompréhension”, a poursuivi la directrice exécutive de France 2.  

“On aurait pu décider de couper la séquence.” Caroline Got a également défendu le choix de la chaîne, qui a décidé de diffuser la séquence. “On a souhaité conserver cet extrait, alors que je vous rappelle que l’émission est enregistrée. On aurait pu décider de le couper. On s’est dit que même si ça c’était mal passé, on souhaitait que ce débat puisse être vu et ne puisse pas être raconté par d’autres et fantasmé”, a-t-telle conclu.

La romancière Christine Angot, chroniqueuse de l’émission depuis la rentrée, s’est emportée sur le plateau contre Sandrine Rousseau. “Je ne peux pas entendre ça. Essayez de le comprendre”, a lancé la romancière, très véhémente. Christine Angot a été elle-même victime d’inceste, ce dont elle parle dans ses romans. La secrétaire d’État chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a signalé lundi cette séquence au CSA, jugeant que Sandrine Rousseau y a été  “humiliée”.