13 février 2018

9h30-10h00 Village Médias
La fabuleuse histoire du restaurant : “un divertissement un peu intelligent” pour Stéphane Bern

Dans sa nouvelle émission, diffusée mardi à 20h55 sur France 2, Stéphane Bern plonge les téléspectateurs dans l’histoire des restaurants et de la gastronomie, du Moyen-Âge à nos jours. 

INTERVIEW

Vous avez réservé une table pour samedi prochain ? Mais vous êtes-vous déjà demandé quelle était l’histoire des restaurants ? Mardi soir sur France 2, Stéphane Bern animera une émission inédite, La fabuleuse histoire du restaurant (que vous conseillait Eva Roque dans sa chronique télé, dans la Matinale d’Europe 1), dans laquelle il retrace la “vie quotidienne” des auberges et établissements culinaires, du Moyen-Âge à nos jours. Très fier de ce nouveau bébé, le présentateur phare du service public est venu en parler dans Village Médias sur Europe 1, mardi matin.

“On s’est beaucoup amusé”. “C’est une émission d’immersion totale dans l’histoire. On prend la machine à remonter le temps. (…) Je suis dans un décor du Moyen-âge (en 1461, sous le règne de Louis XI) et j’arrive habillé en voyageur, une sorte de gueux amélioré. À l’époque, les restaurants n’existaient pas. Les auberges sont nées du fait que les gens voyageaient”, détaille Stéphane Bern. Pour cet exercice, l’animateur féru d’histoire est entouré de deux complices :  Grégory Cuilleron, et Nathalie Nguyen, “qui sont tous les deux de jeunes chefs connus parce qu’ils sont issus de la télé culinaire”. “Ils ouvrent de grands yeux quand je les mets au défi de répondre à des énigmes historiques. C’est passionnant et on s’est beaucoup amusé”, se réjouit Stéphane Bern.

Des recettes d’époque. Ensemble, ils se sont employés à refaire les recettes de l’époque : la bouillie du Moyen-Âge, mais aussi la glace au 18e siècle. “Comment faîtes-vous pour faire de la glace à la pistache si vous n’avez pas de congélateur ? Avec un pain de glace”, explique l’animateur. Stéphane Bern assure que La fabuleuse histoire du restaurant n’est pas un documentaire. “C’est un divertissement un peu intelligent”, ose-t-il.

La Révolution, période charnière. Le présentateur poursuit son voyage dans le temps. Les premiers restaurants apparaissent juste après la Révolution. “À l’époque, seuls les très riches pouvaient y aller. Ça s’est démocratisé à la Révolution pour une raison simple : tous les chefs qui travaillaient dans les grandes maisons… leurs patrons se sont faire raccourcir ! Ils devaient donc se retrouver un emploi et ils ont ouvert des restaurants”, indique Stéphane Bern. Mais selon lui, la vraie révolution gastronomique a lieu au 19e siècle, “où on a arrêté de faire des plats pour qu’ils soient beaux, mais pour qu’ils soient bons.”