26 août 2019

INFO EUROPE 1 
La ministre des Armées Florence Parly pressentie pour devenir commissaire européenne

Alors que la France doit proposer lundi son candidat pour intégrer la Commission européenne, le choix d’Emmanuel Macron pourrait se porter sur sa ministre des Armées Florence Parly. Une décision qui entraînerait un remaniement.
INFO EUROPE 1

C’est une annonce très attendue qui doit partir de l’Élysée. Alors que cette journée de lundi est la date limite pour la France pour proposer un commissaire européen français au sein de la nouvelle commission européenne dirigée par Ursula Von Der Leyen, le nom d’une membre du gouvernement apparaît dans la “short-list” d’Emmanuel Macron. Selon les informations d’Europe 1, il s’agit de celui de la ministre des Armées Florence Parly

La nouvelle présidente de la Commission Ursula van der Leyen souhaite la désignation d’une femme expérimentée dans les affaires économiques et budgétaires. Et sur le papier, le profil de Florence Parly, qui fuit les journalistes depuis plusieurs jours, correspond. Mais si cette dernière devait partir à Bruxelles et succéder à Pierre Moscovici, ex-commissaire aux Affaires économiques, la conséquence serait immédiate : une réorganisation du gouvernement.

Jean-Paul Delevoye pourrait faire son entrée au gouvernement 

 

Selon plusieurs sources au sommet de l’exécutif, un remaniement permettrait de régler d’autres problèmes au sein de l’équipe gouvernementale. Ainsi, depuis plusieurs semaines, le nom de Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire à la réforme des retraites, circule pour rejoindre le gouvernement à la veille de l’arrivée de cette réforme dans l’agenda parlementaire. 

Des questions se posent également sur le ministère de l’Intérieur et sur celui de la Justice. D’autres ministres lorgnent sur certaines mairies et veulent se préparer pour les élections municipales de mars 2020. Autant de raisons avancées par ceux qui plaident auprès du président pour un remaniement afin de marquer et d’incarner l’acte 2 de son mandat.

Pierre Moscovici à la Cour des Comptes ? 

Lors de sa rencontre avec la presse la semaine dernière, le chef de l’État lui-même n’avait pas écarté la possibilité d’un remaniement. “S’il faut faire des réaménagements parce que certains n’y arrivent pas, on le fera”, avait-il indiqué. Depuis cette petite phrase, au gouvernement, on retient sa respiration. Pierre Moscovici, commissaire sortant, a lui dans la poche une promesse renouvelée encore récemment par Emmanuel Macron d’être nommé à la Cour des Comptes. Mais selon les informations d’Europe 1, il n’a pas encore donné sa réponse officielle.