19 février 2018

Europe Matin
“L’Addition” de Muriel Robin aujourd’hui : “J’invite tout le monde et je vais me coucher”

Il y a vingt ans, en donnant vie à ses personnages les plus connus sur scène, Muriel Robin était nerveuse, piquante. Tout le sel de ses sketchs. Aujourd’hui, elle avoue être bien plus apaisée.

INTERVIEW

En vingt ans de scène, Muriel Robin a bien changé. L’humoriste, qui s’apprête à partir en tournée avec Michèle Laroque pour la pièce Elles s’aiment, a longuement travaillé sur sa personnalité. Celle-la même qui lui inspirait ses sketchs les plus célèbres. 

“Je ne voulais pas être celle que j’étais. C’est le fruit d’un travail, et j’espère que je ne suis pas la même. Si je devais me définir, le temps passant, je dirais que je suis plus posée, moins accro, moins énervée”, confie Muriel Robin dans la Matinale de Patrick Cohen sur Europe 1, lundi. En 1991, son premier spectacle, l’un des plus connus, s’intitule Tout m’énerve. “Aujourd’hui, je ne pourrais pas appeler un spectacle comme ça”, estime l’artiste.

“Refaire les sketchs avec la fille que je suis aujourd’hui”. Plus mûre, Muriel Robin n’en a pas perdu pour autant son inspiration. “Je trouverais intéressant de faire un spectacle – mais je ne le ferai jamais – qui serait la suite de mes sketchs les plus connus. Ce serait intéressant de les refaire, mais avec la fille que je suis aujourd’hui. Ça veut dire que L’Addition n’existe plus. J’invite tout le monde et je vais me coucher”, ironise l’humoriste, qui ajoute : “M’enfin, quand je dis que je ne m’énerve pas… J’ai encore des restes, attention ! Sinon, je serais moins drôle”. On n’en doute pas. En attendant, on rit toujours autant devant le succulent imbroglio de L’Addition.