28 mars 2019

8h15 - L'interview d'Audrey Crespo-Mara
Larcher répond à Ferrand : “Nous avons fait le droit et jamais de politicailleries” dans l’affaire Benalla

Invité jeudi de la matinale d’Europe 1, le président Les Républicains du Sénat a répondu à son homologue de l’Assemblée nationale, qui reproche à la chambre haute d’avoir fait de la politique dans l’affaire Benalla.

C’était il y a une semaine : jeudi 21 mars, le bureau du Sénat a décidé de renvoyer devant la justice trois proches collaborateurs du chef de l’État : Alexis Kohler, Patrick Strzoda et le général Lionel Lavergne. “Nous avons fait le droit et jamais de politicailleries”, estime Gérard Larcher au micro d’Europe 1. La veille, le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a dénoncé les “politicailleries” du Sénat.

Larcher assume de simples “suspicions”

“Richard Ferrand et moi-même avons des choses importantes à faire en matière de démocratie représentative. Nous avons respecté la séparation des pouvoirs”, poursuit le président du Sénat. Quant au fait que le Sénat n’aie pas “suffisamment d’éléments” pour soupçonner les trois collaborateurs d’Emmanuel Macron, Gérard Larcher l’assure : “Ce ne sont que des suspicions. (…) C’est transmis au titre de l’article 40, c’est tout simplement notre devoir. (…) Le travail appartient à l’autorité de justice et je lui fais confiance.”