18 octobre 2017

Y a pas péno !
Laure Boulleau : “Le sport n’a pas de sexe”

Laure Boulleau est une joueuse du PSG et de l’équipe de France. Lorsqu’elle a commencé à jouer, le foot féminin n’existait presque pas. Aujourd’hui, il s’est démocratisé.

INTERVIEW

“De plus en plus” de femmes jouent au football aujourd’hui. Le football féminin s’est même professionnalisé et Laure Boulleau, joueuse du PSG et de l’équipe de France, en est l’illustration. Mais lorsqu’elle a commencé à taper dans le ballon, “il y a 15 ans, les filles, il fallait les trouver pour faire une équipe”, a-t-elle expliqué dans l’émission Y a pas péno !, mercredi sur Europe 1.

Sa mère “avait peur” qu’elle se “fasse mal”. C’est la raison pour laquelle elle a d’abord dit à ses parents qu’elle voulait “jouer au foot dans un club de garçons” : “Ils m’ont suivie. Surtout mon père parce que ma mère n’est pas très sport. (…) Elle avait peur que je me fasse mal.” Désormais, “ça fait plus de 15 ans que je les amène sur des stades de foot et je pense qu’ils sont plutôt contents”, confie-t-elle.

“On a été précurseur d’un mouvement.” Aujourd’hui, les choses ont changé pour les filles qui veulent jouer au foot : “A chaque fois qu’on fait des petites opérations dans des clubs de foot, il y a toujours des filles, même des équipes de filles. Ça, ça n’existait pas.” “Quand on voit les choses évoluer, on se dit qu’on n’a pas servi à rien. On a été précurseur d’un mouvement. Notre génération est très heureuse d’avoir montré le chemin, d’avoir montré que tout est possible”, se réjouit Laure Boulleau avant de conclure : “Le sport n’a pas de sexe, tout simplement.”