13 juillet 2017

9h-10h Le Grand Direct des Médias
Laurence Haïm : “J’ai envie de revenir à ce qui a toujours été mes amours, le journalisme”

L’ancienne journaliste du groupe Canal + a quitté La République en marche ! pour lequel elle s’était engagée le temps de la campagne présidentielle. Son futur ? Une pause et un retour au journalisme, espère-t-elle.

INTERVIEW

L’ex-journaliste du groupe Canal+ Laurence Haïm a annoncé mercredi qu’elle quittait La République en marche!, six mois seulement après son arrivée en tant que porte-parole. Elle s’est exprimée jeudi matin dans le Grand direct des médias.

“Un temps pour la campagne, un temps pour la gouvernance”. Elle s’est défendue, sur Europe 1 jeudi d’un départ surprise. “Ce n’est pas une surprise. Je ne cesse de le dire depuis hier. Je pense qu’il y a un temps pour une campagne et un temps pour la gouvernance. Quand j’étais journaliste, j’ai couvert de nombreuses campagnes. Je crois que les équipes de campagne ont des énergies extrêmement différentes que les équipes qui s’installent à l’Elysée. J’ai eu l’impression d’apporter le meilleur de ce que je pouvais apporter. C’était une très belle aventure.” Cette décision de partir était donc prévue souligne la journaliste, qui précise pourtant que son contrat allait “jusqu’à fin mai” mais qu’elle avait décidé de “continuer jusqu’au 14 juillet”.

Travailler avec En Marche, “je n’en avais pas envie”. Celle qui a aussi été correspondante d’iTélé à la Maison-Blanche ajoute que les équipes d’En Marche lui ont proposé de continuer à travailler avec elles. “Je n’en avais pas envie”, tranche-t-elle. L’ex-journaliste souhaite désormais se consacrer à une nouvelle aventure comme elle l’a écrit sur Twitter.

Elle partage son enthousiasme à 50 ans. “Je crois qu’on peut changer de vie, je crois qu’on peut faire des choses. Je pense que mon expérience de l’autre côté ne peut pas remettre en question mes longues années dans le journalisme. J’ai envie de continuer à témoigner sur le monde. J’ai envie de revenir à ce qui a toujours été mes amours, c’est-à-dire le journalisme.” C’est d’ailleurs ce qu’indique sa bio sur son compte Twitter. Mais avant de se lancer dans un quelconque média – elle n’a précisé ni nom ni support technique – elle compte avant tout s’accorder une pause.