6 février 2018

13h15-14h Circuits Courts
Laurent Russier : “Enfin, en Seine-Saint-Denis, on a l’impression de compter autant qu’ailleurs”

Laurent Russier, maire de Saint-Denis, a reçu lundi le Trophée de la ville à l’occasion des Trophées Europe 1 de l’avenir. Il compte sur les Jeux olympiques 2024 pour continuer à faire évoluer sa ville.

INTERVIEW

Les Jeux olympiques de Paris 2024 vont changer le visage de Saint-Denis, espère son maire. “On est devant des changements qui vont être fondamentaux”, assure Laurent Russier, lauréat du Trophée de la ville lors des Trophées Europe 1 de l’avenir, lundi soir.

“Le plus dur est devant nous”. Invité de l’émission Circuits Courts mardi, Laurent Russier a souligné sa “fierté” d’avoir reçu ce prix, mais aussi d’accueillir certaines épreuves des Jeux olympiques de Paris 2024 (natation, athlétisme) et une partie du village olympique. “Le plus dur est devant nous mais rien ne vient par hasard”, a affirmé l’élu du Parti communiste français (PCF). “On a tendance, sans prétention, de penser que, si à Saint-Denis on va avoir autant d’épreuves, (…) c’est aussi parce que c’est un territoire qui est déjà en dynamique depuis longtemps.”

“La ville de demain qui se réinvente”. Selon lui, “c’est vraiment la ville de demain qui se réinvente” et “se réinventer, ça se fait avec les habitants avant tout”. “On ne se réinvente jamais si on ne tient pas compte de l’existant, de ce qu’il y a aujourd’hui”, a-t-il insisté. “Mais ce qui va changer vraiment, c’est comment, enfin, en Seine-Saint-Denis, on a l’impression de compter autant qu’ailleurs et que les perspectives ouvertes par les JO en termes d’écologie, d’emploi et en termes de réparation urbaine prennent un vrai coup d’accélérateur”, a-t-il conclu.

_________________________

Le palmarès complet des Trophées Europe 1 de l’Avenir 2018 :

Trophée de la mobilité : Alstom pour ses modèles de trains fonctionnant à l’hydrogène et 100% écologiques.

Trophée de la Santé : Pr. Marina Cavazzana, pionnière de la thérapie génique. Elle est la directrice du Centre de biothérapie de l’hôpital Necker-Enfants Malades APHP à Paris.

Trophée de l’Éducation avec Acadomia : Lalilo, un assistant pédagogique pour aider les professeurs des écoles à lutter contre l’illettrisme. Lalilo utilise à la fois l’intelligence artificielle et la psychologie cognitive pour proposer aux enfants des exercices que chacun effectue à son rythme.

Trophée de l’Alimentation : C’est qui le patron, pour son concept original qui permet de remettre le consommateur au cœur de l’écosystème alimentaire.

Trophée de l’Engagement, avec Clarins : Empow’Her, ONG fondée en 2011 par Soazig Barthélémy, chargée de donner aux femmes des pays en voie de développement un accès à des services d’éducation et d’accompagnement à l’entrepreneuriat.

Trophée de la Ville : Saint-Denis (93), qui s’engage à rendre l’accueil des Jeux olympiques le plus neutre en carbone possible.

Trophée de la Personnalité, avec Derichebourg : Tony Estanguet, le patron de Paris 2024. Triple médaillé d’or de canoë, à 39 ans, il est désormais aux commandes du comité d’organisation des Jeux.

​Trophée Coup de cœur du jury : Jérôme Jarre pour son aide humanitaire apportée via les réseaux sociaux. Devenu une star sur Vine, Instagram ou Twitter, Jérôme Jarre, âgé de 27 ans, est devenu en seulement trois ans le visage de l’engagement humanitaire sur les réseaux sociaux.