Le Drian sur les otages libérés : “Je rappelle aux autorités iraniennes que Fariba Adelkhah reste prisonnière…”

Trois otages français et un irakien, membres de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient et enlevé en janvier, ont été libérés jeudi, a annoncé l’Elysée. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a toutefois rappelé au micro d’Europe 1 que la chercheuse Fariba Adelkhah reste, elle, emprisonnée en Iran. 

Trois Français et un Irakien, membres de l’ONG française SOS Chrétiens d’Orient, qui avaient été enlevés à Bagdad le 20 janvier 2020, ont été libérés, a annoncé l’Elysée jeudi soir. Invité d’Europe 1 vendredi matin, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a dit se “réjouir” de cette libération, remerciant “tous ceux qui l’ont rendue possible”. “Ils vont bien. Ils sont actuellement à l’ambassade de France à Bagdad, et s’apprêtent à regagner notre territoire”, a-t-il assuré. 

Fariba Adelkhah “toujours prisonnière”

Le ministre a par ailleurs salué la libération il y a quelques jours du chercheur Roland Marchal, détenu en Iran pendant plusieurs mois. Il a cependant regretté le maintien en détention de la chercheuse Fariba Adelkhah, toujours emprisonnée à Téhéran. “Je souhaite rappeler aux autorités iraniennes que Fariba Adelkhah reste prisonnière. Je souhaite qu’elles entendent le message délivré par le président et moi-même à plusieurs reprises”, a souligné Jean-Yves Le Drian. 

Fariba Adelkhah, universitaire franco-iranienne est détenue en Iran depuis le mois juin. Son compagnon, Roland Marchal, a été libéré mi-mars par Téhéran.