29 novembre 2017

9h30-10h00 Village Médias
Le Monde privé de pub LVMH : Denisot espère que les deux vont s’entendre

Michel Denisot, directeur de la rédaction de Vanity Fair, invité mercredi sur Europe 1, est revenu sur la décision de Bernard Arnault, le PDG de LVMH, de supprimer la publicité dans les pages du journal “Le Monde”.

INTERVIEW

“J’espère que les deux vont s’entendre et que ça ne va pas continuer. Les journaux sans publicité n’existeraient pas”. Mercredi, au micro de Philippe Vandel, dans Villages Médiassur Europe 1, Michel Denisot, le directeur de la rédaction de la version française de Vanity Fair, est revenu sur la réaction de Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, qui a décidé de faire retirer les pages publicitaires de LVMH prévue jusqu’à la fin de l’année dans Le Monde après que le quotidien a publié les révélations sur les Paradise Papers. L’enquête épinglait notamment les montages financiers à des fins d’optimisation fiscale du propriétaire du groupe LVMH.

“L’investigation c’est la noblesse du journalisme”. “Chez Vanity Fair, on ne vit pas de subventions, on vit des lecteurs et la publicité compte beaucoup”, confirme Michel Denisot. Et notamment les publicités pour les marques de luxe qui tapissent le mensuel. Pour autant, le directeur de la rédaction de Vanity Fair assure ne pas tenir compte de ce critère dans le choix des enquêtes réalisées par la rédaction. “On est un journal d’investigation. C’est pour moi la noblesse du journalisme et en même temps c’est ce qui pose un problème entre un journal et les annonceurs. C’est ce qu’il y a de plus beau et en même temps c’est ce qu’il y a de plus difficile à manier”, a-t-il rappelé.