05 janvier 2017

Bonjour La France
“Le Nouveau Magazine littéraire” : “Se distinguer du zapping et de la course à l’info”

Dans Bonjour la France, l’essayiste Raphaël Glucksmann évoque “Le Nouveau Magazine littéraire”, dont il est depuis peu le nouveau directeur de publication.

INTERVIEW

C’est un mensuel mythique de la presse française. Le Magazine littéraire, fondé en 1966, fait peau neuve en cette rentrée 2018. Il faudra désormais l’appeler Le Nouveau Magazine littéraire. Son directeur de publication, Raphaël Glucksmann, évoque ce projet dans Bonjour la France vendredi.

“C’est via la littérature qu’on peut mieux comprendre notre monde”. “Le Nouveau Magazine littéraire n’est pas une nouvelle version du magazine. C’est un nouveau journal qui veut regrouper les différentes sensibilités du camp progressiste”,expliquait en octobre dernier à l’AFP Maurice Szafran, directeur éditorial du mensuel. Plus de 50 ans après sa création, le magazine s’offre une jeunesse. Pour Raphaël Glucksmann, tout nouveau directeur de publication, tout est parti d’un constat. “On est pris dans une forme de zapping permanent. Les intellectuels se sont transformés en commentateurs de l’actualité”, déplore-t-il. Face à ça, Le Nouveau Magazine Littéraire fait donc un autre pari. “C’est via la littérature qu’on peut mieux comprendre notre monde”, affirme l’essayiste.

“Se distinguer du zapping et de la course à l’info”. Au programme de cette nouvelle formule, des “papiers longs et fouillés”. “Ce qui permet à la presse papier de survivre, c’est de se distinguer du zapping et de la course à l’info la plus rapide”, estime Raphaël Glucksmann. Leïla Slimani, Edgar Morin, Marc Weitzmann, Denis Robert ou encore la philosophe Dominique Méda ont contribué au premier numéro. Du côté de la rédaction, l’écrivain Pierre Assouline reste conseiller de la rédaction et Hervé Aubron reste rédacteur en chef adjoint. Emmanuel Poncet, anciennement à GQ, devient quant à lui rédacteur en chef.