26 septembre 2017

Les Yvelines bientôt entièrement sous l’oeil des caméras

Le conseil départemental a décidé de doter d’ici 2019 la quasi-totalité de son territoire de caméras d’un nouveau genre, capables de détecter automatiquement un incident. 

INFO EUROPE 1

C’est une première en France. Selon les informations d’Europe 1, le département des Yvelines va être placé entièrement sous vidéoprotection, grâce à l’installation de la fibre optique. La décision a été prise par Pierre Bédier, président du conseil départemental, en réaction aux attentats de ces deux dernières années. L’objectif est de créer à terme une plate-forme commune de video-protection pour les 262 communes à l’horizon 2019. Première étape dans trois mois, avec une phase de test.

“Détecter automatiquement un mouvement de foule”. En janvier, six collèges, deux casernes de pompiers et un village de 6.000 habitants yvelinois seront ainsi tous connectés à la même salle de contrôle, par le biais de caméras dernier cri, dotées d’intelligence artificielle. “On va être capable de détecter automatiquement quand il y a un mouvement de foule soudain, quand quelqu’un pénètre dans un collège qui est fermé, un bruit de verre brisé”, explique à Europe 1 Laurent Rochette, directeur général adjoint du conseil départemental des Yvelines, chargé du numérique et de l’informatique. “Les systèmes font remonter les images auprès d’un opérateur qui va vérifier. Et à ce moment-là, on va transmettre aux forces de sécurité ou aux pompiers – si on détecte un incendie -, ou à la police municipale, ou au principal du collège”.

“Ce n’est plus big brother”. Et c’est bien de protection dont il s’agit, pas de surveillance, ni de flicage, selon Dominique Legrand, président de l’association nationale de vidéoprotection. “Ce n’est plus big brother. Parce que s’il ne se passe rien, aucune opérateur ne regarde ce que filment les caméras”, assure-t-il. “L’idée, c’est d’attendre l’événement. Les écrans sont noirs en mode standard et normal. Et c’est la caméra seule qui détecte cette anormalité et qui vient allumer les écrans au central. “

Une facture à 13 millions d’euros. A terme, dans 18 mois, il devrait y avoir 4.000 caméras installées dans les 262 communes du département des Yvelines, scrutées par au moins six agents, installée dans une plate-forme commune de 150 mètres carrés. La facture totale est estimée à 13 millions d’euros.