29 septembre 2017

6h20 - L'invitée de Raphaëlle Duchemin
Lidl : “Je pense que 90% des magasins se sont reconnus” dans Cash investigation

Fatiha Hiraki, responsable de magasin Lidl, assure qu’il “n’y a aucun mensonge” dans ce qui a été montré dans “Cash investigation” sur les méthodes de management chez Lidl.

INTERVIEW

“La pression commence dès le matin et ça continue tout au long de la journée”. Fatiha Hiraki, responsable de magasin Lidl et déléguée syndicale Unsa Lidl, a confirmé vendredi matin au micro de Raphaëlle Duchemin sur Europe 1 que tout ce qui a été montré dans l’émission Cash investigation sur les méthodes de management chez Lidl, est bien vrai. “Il n’y a aucun mensonge, rien n’a été rajouté et encore, on pouvait en dire plus”, assure-t-elle.

“Pression continuelle dès 7h du matin.” Dans une séquence de l’émission, un manager menace un salarié. “C’était un requin chez Lidl et c’était le chouchou de la direction”, assure Fatiha Hiraki, pour qui ce cas n’est pas isolé : “Je pense que 90% des magasins se sont reconnus dans l’émission, qui était vraiment vraie.” Elle en profite pour décrire avec plus de précision les conditions de travail en magasin Lidl : “C’est la pression continuelle dès 7h du matin. Les salariés sont sous pression. Dès 7h du matin, on est sur du port de charges lourdes.”

“En une heure de temps (…) tout a été dévoilé”. Depuis la diffusion de l’émission, Fatiha Hiraki assure recevoir quotidiennement “des lettres, des témoignages, des appels” de salariés à bout : “Enfin, depuis la diffusion de l’émission, on a des retours.” Elle évoque notamment le cas très récent d’une adjointe “atteinte de paralysie faciale suite à la pression qu’elle subit depuis plusieurs semaines de la part de son responsable de magasin et son responsables de ventes secteur”. “L’Unsa se bat depuis des années pour dénoncer ça et en une heure de temps dans une émission, tout a été dévoilé”, a-t-elle conclu.