24 avril 2018

Europe Matin
Loi asile et immigration : “Un texte d’équilibre” pour Marc Fesneau

Pour le député MoDem du Loir-et-Cher, le texte adopté dimanche par l’Assemblée nationale a permis de faire “converger” les opinions.

INTERVIEW

Comme le reste de la majorité, les Députés Modem se sont divisés sur la loi asile et immigration, avec une opposition et huit abstentions sur les seize élus que compte le groupe. “Ça n’a pas fracturé la majorité, ça l’a interrogé pour un certain nombre d’entre-eux”, veut pourtant nuancer au micro d’Europe 1 Marc Fesneau, le président du groupe MoDem à l’Assemblée nationale. Mais “je pense que l’on a trouvé un texte d’équilibre”, assure-t-il .

Des députés divisés. “Il y a une diversité d’opinions, mais on a pu converger les uns et les autres au-delà des votes”, explique-t-il, tout en insistant sur le fait qu’il y a eu davantage d’abstentions que de votes contre. “Il y a des gens qui ont un parcours personnel, qui ont connu l’immigration et qui ont une sensibilité particulière, et d’autres qui ont travaillé sur ces sujets-là”, argue ainsi l’élu pour justifier les dissensions, qui n’ont toutefois pas empêché l’adoption du texte à une large majorité

“Convergence de points de vue”. “C’est un texte qui était important, qui équilibre à la fois des mesures qui permettent de répondre dans un délai court aux demandeurs d’asile et, pour ceux qui sont déboutés, de raccompagner à la frontière. Donc, des mesures d’efficacité. Et, deuxièmement, des mesures autour de l’intégration des demandeurs d’asile […] qui vont dans le bon sens”, résume Marc Fesneau, qui veut également pointer l’attitude du Front national et des Républicains pendant les débats. “Manifestement, dans les propos et le vote d’un certain nombre d’amendements, on a vu une convergence de points de vue qui n’a pas manqué d’inquiéter une certain nombre de gens”, souligne-t-il.