28 septembre 2017

Village Médias
Lorànt Deutsch : “Les gens qui m’ont attaqué sont dans le combat”

Lorànt Deutsch propose une série documentaire autour des routes de France. Dans Village Médias, jeudi sur Europe 1, il est revenu sur les critiques formulées à son encontre au sujet de sa vision de l’histoire de France. 

INTERVIEW

Sa série documentaire plaira-t-elle aux historiens ? Le comédien Lorànt Deutsch propose dès jeudi, sur France 5, le premier épisode d’une émission dans laquelle il sillonne les routes pour raconter l’histoire de France. Dans Village médias, sur Europe 1, il détaille son projet et revient sur les critiques qui l’ont visées jusqu’alors. On reprochait notamment à son livre, Hexagone, d’offrir aux lecteurs une certaine vision de l’histoire de France. Dans l’ouvrage, Lorànt Deutsch affirmait notamment que nos ancêtres étaient les Gaulois, une formule née sous la IIIe République pour forger le roman national et l’image d’un France uniforme notamment du point de vue ethnique. 

Nos ancêtres les Gaulois… et les autres. Dans le premier épisode de la série documentaire Lorànt Deutsch apporte une nuance à ce discours. “Evidemment, nos ancêtres ce sont les Gaulois, comme ce sont les Celtes et les Romains”, détaille Lorant Deutsch, jeudi, au micro de Philippe Vandel, dans Village Médias sur Europe 1. “Mais nos ancêtres sont les Gaulois notamment pour les routes.”

“Les gens qui m’ont attaqué sont dans le combat”. “On m’a reproché beaucoup de choses. Mais vous savez ceux qui m’ont critiqué sont ceux qui ont écrit les discours de Mélenchon donc ça ne me fait pas peur”, ajoute-t-il faisant référence notamment à Alexis Corbière, le député La France insoumise, en conflit ouvert avec le comédien. Mais d’autres, et notamment des universitaires, lui ont également reproché sa vision historique. 

“Ce qui me passionne dans l’histoire, c’est que c’est un débat. La vérité historique naît du débat”, réagit-il. “Or les gens qui m’ont attaqué sont dans le combat, dans lequel il faut détruire l’autre. Moi je crois que le meilleur moyen dans la vie d’avancer ce n’est pas de détruire l’autre, mais d’avancer à côté de l’autre”, soutient-il. “Plus on va parler d’histoire plus on va rendre service aux gens.”

Il défend Stéphane Bern. D’ailleurs, le comédien est venu à la rescousse de Stéphane Bern avec qui il animera une émission prochainement. L’animateur féru d’histoire avait été la cible de critiques après sa récente nomination comme Monsieur patrimoine du gouvernement. “Je défends mon copain, mais je défends surtout quelqu’un qui fait partie du même parti politique que moi : défendre l’histoire, rendre l’histoire accessible à tous et faire en sorte qu’on en parle davantage. C’est la mission de Stéphane Bern et c’est ma passion, mon envie.”