20 novembre 2017

10H - Bonjour La France
Mort d’Azzedine Alaïa : Rossy de Palma pleure “un ami de plus de trente ans”

L’actrice espagnole, passionnée de mode, est revenue lundi, au micro d’Europe 1, sur la mort du couturier Azzedine Alaïa.

INTERVIEW

L’univers de la mode est en deuil depuis la disparition samedi de l’une de ses figures les plus atypiques : le grand couturier Azzedine Alaïa. Amie de nombreux créateurs, l’actrice espagnole Rossy de Palma, invitée lundi de Bonjour la France ! sur Europe 1, n’a pas caché sa peine. “Je suis très triste. On a perdu Azzedine Alaïa. C’était une amitié de plus de trente ans”.

“Un cauchemar”. Alors que le couturier franco-tunisien doit être inhumé lundi à Sidi-Bou-Saïd, dans les environs de Carthage, Rossy de Palma avoue :”Aujourd’hui, je suis en train de géolocaliser le cimetière en Tunisie pour être proche de lui”.  La comédienne peine encore à intégrer cette disparition : “Depuis deux jours, je me réveille en pensant pendant un moment : ‘c’était un cauchemar'”.

Une mort accidentelle. Rossy de Palma a également déploré “une mort inattendue, absurde”, révélant que le couturier de 77 ans avait “loupé une marche”. “Il est mort quasiment en faisant une farce. C’est un peu ça. Il a dégringolé un escalier en faisant un ‘bouh!’. Voilà”, détaille Ariel Wizeman, également au micro de Bonjour la France !.

“Tu vois comme la mort…”, soupire Rossy de Palma pour qui cet accident domestique doit rappeler à tous la valeur de la vie. “La première pensée que j’ai le matin c’est la gratitude : merci. Il faut valoriser ce que l’on a, ne pas se comparer aux autres”, explique-t-elle. “Il faut souligner ce que l’on a plutôt que ce que l’on n’a pas. Merci ! Toujours merci ! merci !”, conclut-elle.