28 octobre 2018

Mort de Philippe Gildas : pour Michel Drucker, “c’est un géant de l’audiovisuel qui disparaît”

Philippe Gildas est mort à l’âge de 82 ans. Michel Drucker, son ami et ancien collègue, se confie sur cette figure emblématique d’Europe 1, “l’un des très rares à avoir été un brillant journaliste, un brillant animateur, un patron et un créateur”.

RÉACTION

Philippe Gildas est mort d’un cancer dans la nuit de samedi à dimanche à l’âge de 82 ans. Sur Europe 1, Michel Drucker, qui a officié à l’antenne sous “l’ère Gildas” livre ses souvenirs.

“L‘homme le plus polyvalent et le plus éclectique que je n’ai jamais rencontré”. “C’est un géant de l’audiovisuel qui disparaît”, témoigne Michel Drucker au micro d’Europe 1. “C’est quelqu’un qui savait tout faire, il était très doué. C’était l’un des très rares – on les compte sur les doigts d’une main – à avoir été un brillant journaliste, un brillant animateur, un patron et un créateur”, évoque-t-il, la voix prise par l’émotion. “C’est l’homme le plus polyvalent et le plus éclectique que je n’ai jamais rencontré”.

“Il avait encore des choses à nous dire”. “Je suis allé le voir à l’hôpital il n’y a pas tellement longtemps. Il avait encore des choses à nous dire : 82 ans, c’est jeune dans notre métier maintenant”, indique celui qui a failli devenir l’animateur de Nulle par ailleurs. “Je pense à ses amis, à Maryse bien sûr, que j’embrasse [la femme de Philippe Gildas, nldr]. C’est un exemple de talent multiple qui nous quitte”.