31 janvier 2019

8h15-L'interview politique d'Audrey Crespo-Mara
Mounir Mahjoubi visé par des menaces de mort : sur Internet, “l’anonymat absolu, ce n’est pas possible”

Invité de la matinale d’Europe 1, jeudi, le secrétaire d’État chargé du Numérique Mounir Mahjoubi a révélé qu’il avait porté plainte après avoir reçu des menaces de mort.

INTERVIEW

Mounir Mahjoubi a indiqué, jeudi matin sur notre antenne, qu’il avait été “la cible de menaces sur les réseaux sociaux et dans le monde physique”. “J’ai déposé plainte, il y a des enquêtes en cours”, a-t-il affirmé au micro d’Audrey Crespo-Mara.

“C’était très grave”. Le secrétaire d’État au Numérique a ensuite évoqué son attitude face à ces messages haineux : “J’ai eu des menaces de mort régulièrement. Quand vous en recevez et qu’elles vous font un peu peur, vous déposez plainte et parfois on ne dépose pas plainte. Là, j’ai porté plainte parce que c’était très grave.”

Différence entre site de rencontres et de démocratie participative. Il a également tenu à rappeler que “l’anonymat absolu n’était pas possible sur Internet”. “Il y a plusieurs endroits où, parfois, il faut de l’anonymat et, parfois, il n’en faut pas. Sur un site de rencontres, j’ai envie de m’appeler Tête d’enclume si j’ai envie et je n’ai pas envie qu’on change mon anonymat. Sur un site de démocratie participative, il faut, comme dans la vraie vie, que chacun s’exprime en disant qui il est. Je ne comprends pas pourquoi on pourrait débattre en disant qui on est. Entre les deux, il y a ce qu’il se passe sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas possible, l’anonymat absolu.”