19 octobre 2017

Europe Midi
Nathalie Baye : Danielle Darrieux, “une femme absolument délicieuse”

Nathalie Baye salue la mémoire de l’actrice, avec laquelle elle avait partagé l’affiche du film “Une vie à t’attendre”, sorti en 2004.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

L’une des figures du cinéma français, Danielle Darrieux, morte mardi à l’âge de 100 ans, avait encore tourné plusieurs films au début du siècle. On se souvient de Huit femmes, de François Ozon (2002), qui l’avait remise sur le devant de la scène, à plus de 80 ans. Deux ans plus tard, elle avait partagé l’affiche d’Une vie à t’attendre, de Thiery Klifa (2004), avec Nathalie Baye, qui se souvient aujourd’hui d’une “immense actrice”.

“J’avais été éblouie”, confie-t-elle au micro d’Europe 1. “Son jeu était d’une modernité… J’ai été en admiration devant l’actrice et la femme était absolument délicieuse. Elle était très drôle, lumineuse. C’est une femme tout à fait exceptionnelle et d’un modernisme assez éblouissant. Pendant les quelques jours où j’ai tourné avec elle, tout m’a fasciné, ébloui, et j’avais beaucoup d’admiration pour elle. Elle était vraiment délicieuse, dans le sens le plus doux et le plus formidable du mot. (…) C’était une femme à l’écoute aussi. On avait une grande différence d’âge, mais j’avais l’impression d’être avec quelqu’un de la même génération que moi. Elle avait la vivacité, l’humour, la modernité, l’intelligence à vrai dire.

“Délicieuse, bienveillante et drôle”. Quelques années plus tard, Danielle Darrieux avait également tourné, à près de 90 ans, avec la fille de Nathalie Baye, Laura Smet, et celle de Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, dans le film de Pascal Thomas, L’heure zéro (2007). “Quand elle les a vues toutes les deux, elle ne savait pas qui était qui”, se souvient aujourd’hui Nathalie Baye. “Elle les a regardées et a dit : ‘Toi, tu es la fille de Catherine et toi, tu es la fille de Nathalie’. Elle était extrêmement rapide, délicieuse, bienveillante et drôle.”

Nathalie Baye se souvient encore d’un jour de tournage, où Danielle Darrieux “n’avait alors pas très envie de tourner”. “Elle a fait tout un truc en disant ‘Je ne pourrai pas, je suis trop fatigué, je suis ci, je suis ça, je n’ai pas envie d’y aller’. Ensuite, le coiffeur l’a amenée dans un coin. Il l’a rendue merveilleusement belle, elle est revenue et c’était alors une jeune fille de 19 ans. Elle avait la pêche. C’était ça Danielle Darrieux.”