22 août 2018

Europe Matin
Navires de migrants : la France “a pris sa part de demandeurs d’asile”, affirme Nathalie Loiseau

La ministre chargée des Affaires européennes a défendu mercredi l’action de la France dans la gestion de l’arrivée de l’Aquarius ou d’autres navires de migrants en Europe. 

Invitée mercredi d’Europe 1, la ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau a affirmé que la France “avait pris sa part” de demandeurs d’asile lors des arrivées à Valence puis Malte de l’Aquarius ou d’autres navires de migrants en Europe. 

“L’été est un moment avec d’avantage de tentatives de traversées, donc on se doutait qu’il y aurait des sauvetages en mer, et on redoutait des difficultés avec l’Italie”, a reconnu la ministre, tout en affirmant que ces difficultés ont pu être surmontées car “sur l’Aquarius, on a pu trouver une solution où un certain nombre de pays européens, y compris l’Italie, ont accepté de jouer la solidarité. La France a elle aussi pris toute sa part”.

“Nous cherchons une solution pérenne”. Regrettant que l’Italie conteste l’organisation européenne pour gérer ces crises, Nathalie Loiseau a réaffirmé que la gestion européenne fonctionne “au cas par cas”. “A chaque fois, quand l’Aquarius a accosté à Valence, quand d’autres navires ont accosté à Malte, ça a fonctionné et la France a pris sa part de demandeurs d’asile. Mais nous cherchons une solution pérenne”. 

“Nous cherchons à remettre en vigueur le droit de la mer pour que les malheureux qui traversent la Libye dans d’atroces conditions ou qui ont failli se noyer dans la Méditerranée n’attendent pas des jours avant de savoir où accoster”, a également déclaré Nathalie Loiseau.